Site national npa2009.org

Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



[Journal entreprises] Edito Imprimer Envoyer
Actualité des comités NPA31 - Commission Entreprise
Mardi, 17 Mars 2009 20:17

Les grèves de Guadeloupe et Martinique donnent un sacré coup de vieux à la journée du 19 mars.
Sur France inter un syndicaliste guadeloupéen conseillait aux salariés de métropole de cesser de jouer à saute-moutons et de se mettre en grève générale.

La grève générale

Impossible à organiser, elle ne se décrète pas, trop d'écart entre le privé et le public, trop de chômage... Et voilà qu'en Guadeloupe et Martinique, à La Réunion depuis le 5 mars, la grève générale s'impose, s'installe, autour de revendications chiffrées portées par toute la population, dans un cadre unitaire inédit, syndicats, associations, partis. Bien sûr le poids du colonialisme, l'omnipotence des békés ont servi de ciment pour consolider la grève générale. Mais la grève générale, les blocages, les piquets... c'était avant tout pour les 200 euros, la vie chère... En métropole notre ciment c'est la politique de Sarkozy: vie chère, licenciements, atteinte aux libertés...

Grève générale et saute-moutons

Plus de 40 jours de grève en Guadeloupe pour obtenir 200 euros... Qui peut penser que des grèves de 24 heures espacées de deux mois pourront remplir le portefeuille des salariés. Qu'y aura-t-il après le 19 ? Peut-être rien si la mobilisation est très en deçà du 29. L'absence de soutien des confédérations aux grèves des DOM, si elle est scandaleuse, ne fait qu'indiquer le refus de celles-ci à parler de grève générale. Il y aura sûrement un après 19 en mai où juin... pour évacuer l'image de la grève générale victorieuse.

Préparer la grève générale

L'ampleur du soutien de plus de 60 % des métropolitains aux grévistes de Guadeloupe et Martinique ne signifie pas 60 % de grévistes, mais indique qu'il y a un espace, un peu d'attention pour parler et entendre parler de la grève générale. Une grève générale se prépare d'abord en mettant en débat avec les salariés une plate-forme revendicative sur les salaires, les conditions de travail et le coût de la vie... Ensuite en construisant un front de lutte, un collectif unitaire qui regroupera au-delà des syndicats, associations et partis. En indiquant cela on admet que ce travail préparatoire à la grève générale ne se fera pas sous la responsabilité des confédérations. On voit mal Thibaut, Mally ou Chérèque dire à Parisot « Tu payes les 200 eurs où tu te casses ! » La grève générale se fera contre leur avis et sera prise en charge par des équipes syndicales, dans les entreprises, les localités en lien avec des associations et les partis politiques de gauche. Les mobilisations dans la recherche, la santé, l'éducation nationale, le médico social... la particiapation des parents d'élèves à la défense de l'école par exemple montrent qu'il y a à la fois des points de fixation et des volontés d'élargissement du conflit.

Elie Domota parle et agit comme un syndicaliste

En présentant le porte-parole du LKP comme un « tonton-macoute » brutal et extrémiste... qui non seulement organise la grève générale, mais lui donne un sens en bloquant l'économie et en contrôlant l'application des accords, mais aussi impose les conditions du LKP aux patrons : « payer ou partir », les patrons et les chefs de l'UMP veulent faire croire que ce qui s'est passé en Guadeloupe n'a rien à voir avec une grève, un conflit social. Ils les aiment tellement nos grèves de 24 heures. « Payer ou partir » est le point culminant d'un conflit social où la démocratie des grévistes qui a imposé les revendications par le rapport de force se heurte à l'autoritarisme hargneux des possédants qui invoquent mille raisons pour ne rien céder de leurs privilèges.
Nous allons voir si la grève de Guadeloupe et Martinique, les résultats obtenus auront un impact sur la mobilisation du 19 mars. S'il va apparaître au cours de celle-ci des velléités de s'emparer du débat de la grève générale, si des équipes syndicales par-delà leur appartenance vont se mettre à la tâche.

Mise à jour le Lundi, 27 Avril 2009 23:50
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!