Site national npa2009.org

Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



consultation patrimoine Imprimer Envoyer
Actualité des comités NPA31 - Commission Culture
Dimanche, 28 Juin 2009 16:36


SYNTHESE  DE LA CONSULTATION DE CERTAINS METIERS DU PATRIMOINE
 



I    Décentralisation et réglementation du patrimoine
La législation oblige à trouver un nouvel équilibre entre la libre initiative des collectivités territoriales et le contrôle scientifique et technique de l’Etat.
L’Etat garde le pouvoir et légifère afin d’obliger les collectivités locales à assumer leur patrimoine, mieux que ne l’a jamais fait l’Etat lui-même. Comment parviendra-t-il à conserver son pouvoir s’il ne participe plus financièrement aux dépenses nécessaires à la sauvegarde du patrimoine ? Quelle sera la légitimité de ses exigences ? Comment éviter que le patrimoine soit alors autre chose qu’une simple activité économique ?

 II   Enseignement et  recherche
La législation actuelle et ses décrets d’application créent, de fait, une baisse de la qualité de l’enseignement par l’augmentation des charges de cours  et supprime le caractère collégial des décisions par la concentration des pouvoirs dans les mains des présidents et des conseils d’administration (dont la moitié simplement comportera des représentants élus des personnels, enseignants-chercheurs et étudiants).

III   Formation et  profession des conservateurs-restaurateurs en archéologie
Après une période de réglementation sur l’exercice des métiers de conservation-restauration du patrimoine (en général) quatre enseignements sont reconnus par l’Etat pour la formation à ces métiers. Aujourd’hui de nombreux enseignements publics et privés apparaissent pour répondre à une forte demande et délivrent des diplômes ne garantissant ni la déontologie de la profession ni un débouché professionnel.
Depuis le début de la décentralisation, l’Etat incite à la privatisation  des structures, exige que chaque professionnel soit rentable, dans un domaine où la valeur du temps passé peut difficilement s’accorder à la valeur de l’argent.
L’Etat a transféré ses obligations aux collectivités territoriales qui font  passer la sauvegarde du patrimoine au dernier rang de leurs soucis.
Nous sommes confrontés à la contradiction entre la mission de service public et l’activité privée.
L’archéologie a une rentabilité culturelle incompatible avec le libéralisme économique.

IV  Témoignage d’un agent de l’Etat au service des monuments historiques
L’abandon de la conscience de service public (générée par la formation des élites et les jeux de pouvoir) et la législation entraînent la suprématie des chefs s’appropriant la fonction publique et l’argent public. Tout cela en appauvrissant le rôle scientifique des agents de l’Etat qui doivent faire face à la méfiance du public devant d’incontestables et multiples cas d’abus de pouvoir et de dépenses inconsidérées de fonds publics. L’accès de la culture pour tous est remis en question.

V   Témoignage d’un agent territorial au service de la conservation muséale
Les hauts fonctionnaires sont les valets des dirigeants, la recherche du prestige a pris le pas sur le devoir de service public et sur le travail scientifique.
Il n’y a pas de responsabilité sans liberté, or c’est ce qu’on nous impose.
Les projets culturels sont liés au pouvoir politique, ce qui n’est pas le cas chez nos voisins européens.



En conclusion  l’application d’une gestion avant tout libérale à la sauvegarde du patrimoine entraîne l’abandon de la mission de service public dans ce domaine.

 

Les exposés du 29 avril 2009 ayant donné cette synthèse sont présentés pour trois d'entre eux en document joint, les témoignages ne sont pas diffusés pour ne pas causer de tord aux personnes concernées.

Mise à jour le Dimanche, 28 Juin 2009 16:42
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!