Site national npa2009.org

Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Tract hebdo : Le combat continue contre cette Europe des financiers, du chômage et de la précarité Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique nationale
Mardi, 09 Juin 2009 12:05

Le combat continue contre cette Europe

des financiers, du chômage et de la précarité

 

La droite, l’UMP de Sarkozy, se félicite de sa victoire aux élections européennes. Elle plastronne et voudrait faire de son score de 28 % l’approbation de sa politique. Mais en fait ce sont moins de 12 % des électeurs qui ont voté pour les candidats de Sarkozy ! Un succès qui ressemble bien plus à un désaveu qu’à une approbation de cette politique et de l’Europe dont elle se revendique, l’une et l’autre au service des possédants, des riches, des financiers et des multinationales.

En effet, ce sont près de 60 % des électeurs qui se sont abstenus d’aller voter le 7 juin. Cette abstention est particulièrement forte dans les quartiers ouvriers et populaires, les plus frappés par les effets de la crise du capitalisme, le chômage, la misère. En restant chez eux, nombre d’électeurs, en particulier dans la jeunesse et les classes populaires, ont envoyé un message clair : cette Europe n’est pas la nôtre !

Le désaveu des partis institutionnels

Tout a été fait pour que grandissent cette colère et ce désaveu. Les partis institutionnels, dont le Parti socialiste, se sont assis sur le non au référendum de 2005 en imposant, par la voie parlementaire, un traité jumeau de celui qui avait été majoritairement rejeté. Quelle façon de dire clairement à la population que son avis ne compte pas, que l’Europe capitaliste se construit contre les peuples, au mépris de leur opinion comme de leurs intérêts !

Le Parti socialiste, qu’il soit au gouvernement ou dans l’opposition, a participé à cette politique. C’est cela qu’il paye aujourd’hui.

Le même phénomène d’abstention massive se produit au niveau de toute l’Europe au profit des forces réactionnaires. Le Parlement qui sort de ce suffrage ne représente pas les peuples ni les courants d’idées qui les traversent, il est sans légitimité.

Pas question de payer leur crise

Tout en combattant cette Europe des financiers et des multinationales, cette démocratie monopolisée par les partis institutionnels, notre parti, le Nouveau Parti Anticapitaliste, le NPA, né voilà quatre mois, a tenu à être présent dans ces élections pour y porter les exigences des classes populaires et permettre à leur révolte de s’exprimer. Avec toutes celles et tous ceux qui le souhaitaient, nous avons voulu dire qu’il n’était pas question de faire les frais de leur politique, de leur crise. Plus de 800000 travailleuses, travailleurs, jeunes, chômeurs et précaires – 5 % des votants – ont avec nous exprimé leur colère, leur volonté de dire une nouvelle fois non à cette Europe, non aux attaques dont ils sont les victimes. Ils ont ainsi permis à notre parti, leur parti, de s’affirmer comme une force nationale qui comptera, demain, dans les combats sociaux et politiques du monde du travail.

 

Le 9 juin 2009
Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (TractNPA31-09-06-09.pdf)TractNPA31-09-06-09.pdf[ ]48 Kb
Mise à jour le Mardi, 09 Juin 2009 12:06
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!