Site national npa2009.org

Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Dégageons Sarkozy, sans faire confiance à Hollande ! Préparons le 3e tour social et construisons une Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique nationale
Mardi, 03 Avril 2012 18:50

Dégageons Sarkozy, sans faire confiance à Hollande !

Préparons le 3e tour social et construisons une opposition de gauche contre l’austérité !

 

Le NPA est engagé dans la campagne de Philippe Poutou, ouvrier de l’automobile candidat à la présidentielle 2012, qui popularise un programme clairement écosocialiste, pour dégager Sarkozy et toute sa clique, pour faire payer la crise à ses seuls responsables, dirigeants capitalistes et élites financières. Il avance quatre mesures d’urgence qu’il s’agit d’imposer dans les urnes et dans les luttes :

• un bouclier social, 300 euros d’augmentation pour touTEs, pas un revenu à moins de 1 700 euros net, interdiction des licenciements, partage du temps de travail, développement des services publics ;

• une fiscalité anticapitaliste pour financer ces mesures : annulation de la dette publique, arrêt des cadeaux fiscaux et augmentation des impôts sur les riches et les grandes entreprises ;

• la réquisition des banques et leur unification sous le contrôle des travailleurs et de la population ;

• la sortie du nucléaire en 10 ans, le développement d’un service public de l’énergie sous le contrôle des usagers et des salariés du secteur pour une planification énergétique.

Le NPA propose au monde du travail une politique unitaire et… indépendante du PS

Le premier objectif de sa campagne autour d’un ouvrier représentatif d’une lutte unitaire victorieuse contre les licenciements est de redonner confiance au monde du travail. Dès maintenant, il s’agit de construire dans l’unité les ripostes nécessaires et possibles sur le terrain social et politique : les licenciements, les salaires, la TVA antisociale, le « mécanisme européen de stabilité », la dette, la lutte contre le FN, la sortie du nucléaire. Dès maintenant, il s’agit de faire converger les multiples luttes sectorielles (logement, Éducation nationale, Poste…) pour préparer un « Tous ensemble » victorieux.

La dynamique de la campagne du Front de Gauche et de son candidat Jean-Luc Mélenchon est une bonne nouvelle. Elle traduit cette montée des combats sociaux et la méfiance à l’égard de Hollande et de son programme, inscrit dans la rigueur gestionnaire de la crise, telle que l’ont mise en place notamment ses homologues grec ou espagnol.

À celles et ceux qui s’interrogent sur l’impossibilité de rassembler le NPA et le Front de Gauche dans cette séquence électorale, le NPA répond que cela n’a pas été faute d’essayer. Mais, dès le début 2011, l’accord entre le PCF et le PG était scellé : à Mélenchon la candidature à l’élection présidentielle, au PCF 80 % des circonscriptions aux législatives. Le NPA n’avait plus que le choix du ralliement, sans même pouvoir débattre du contenu programmatique. Se rallier sans condition, c’est ce qu’a choisi une partie des militantEs du NPA, dont une de ses porte-parole. Ce n’est pas le choix majoritaire du NPA.

Vers le 3e tour social ! Pour une opposition de gauche contre l’austérité !

Nous disons aux 99 % de la population qui n’ont aucun intérêt à la perpétuation du capitalisme, organisés ou non dans les partis, les syndicats, les associations, mais indignés et révoltés, que la solution réside dans la construction des mobilisations pour résister à toutes les politiques d'austérité, quel que soit le résultat des élections. Ne l’oublions pas  : la conquête sociale des congés payés, c’est la grève générale de juin 1936 qui l’a arrachée au patronat, elle n’était pas au programme des partis du Front populaire élus en mai.

Car prenons garde aux illusions. Il s’agit de ne pas se laisser enfermer dans une nouvelle mouture de la Gauche plurielle PS-Verts-PCF-PRG des années 1997-2002. Les partis du Front de Gauche n’ont toujours pas réglé la question de leur participation à un futur gouvernement Hollande ou à une majorité parlementaire sous hégémonie du PS. Leurs élus cogèrent avec le PS la quasi-totalité des Régions (sauf le Limousin), une majorité des Départements et des grandes Municipalités du pays.

Nous appelons les militantEs de gauche antlibéraux, anticapitalistes et révolutionnaires du Front de Gauche, de Lutte ouvrière, etc., à construire ensemble une véritable opposition de gauche pour mener les luttes offensives contre l'austérité et imposer les mesures d'urgence sociales et écologiques.

Toulouse, le 3 avril 2012

 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!