Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Position sur la liaison autoroutière Castres-Toulouse (projet LACT) Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Lundi, 04 Mai 2009 12:37
Décision de la Commission nationale du débat public le 4 février 2009 :

«Le projet d’achèvement de la mise à 2x2 voies de la liaison Castres-Toulouse par mise en concession autoroutière en solution alternative à la mise à 2x2 voies progressives doit faire l’objet d’un débat public que la Commission a décidé d’organiser elle-même et dont elle confiera l’animation à une commission particulière.»

Il y aura donc plusieurs réunions publiques organisées par cette commission particulière du débat public (CPDP) au cours de l’automne 2009.

Au cours de ces réunions de la CPDP, mais déjà bien avant, pendant la campagne des élections européennes du 7 juin 2009, et dans son soutien et sa participation aux initiatives collectives, notamment celles du Collectif RN 126 (http://rn126.free.fr/),

le NPA s’opposera à ce projet nuisible en appuyant son argumentation sur :

Ce n’est pas d’une infrastructure de plus pour les transports autoroutiers dont la population a besoin, c’est au contraire d’une politique de réduction drastique des déplacements routiers.

Il faut développer le Service Public des transports en commun :


— Avoir le choix de ne pas prendre sa voiture, cela voudrait dire qu’il existe des réseaux de transport en commun, en nombre et de qualité, qui permettraient de se relier à son travail aux heures de pointe, grâce au train avec des gares équipées, et grâce au tramway et à d’ autres modalités de liaison urbaine comme les bus et le vélo.

— Et que soit mise en œuvre la gratuité des transports en commun, en priorité pour les bas revenus.

Et sans avoir le choix de se déplacer autrement qu’en voiture pour aller travailler, les usagers contraints quotidiens de la route devraient payer pour emprunter une nouvelle autoroute à péage! Stop au racket!

Il faut développer le ferroutage :

— Réduire le trafic routier, cela voudrait dire aussi que l’on favorise le ferroutage pour le transport des marchandises au lieu du tout-camion. Au lieu de cela, la SNCF ferme des gares destinées au fret ferroviaire!

Il faut un autre aménagement du territoire et une autre politique du logement :


— Avoir le choix de ne pas prendre sa voiture, cela voudrait dire que la métropole toulousaine ne concentre plus l’essentiel des activités économiques, et que celles-ci ont pu s’implanter sur des territoires plus éloignés de la grande ville.

— Avoir le choix de ne pas prendre sa voiture, cela voudrait dire aussi qu’il serait possible de se loger à Toulouse ou sa proche banlieue, alors que c’est rendu économiquement impossible au plus grand nombre, vu l’ inflation constante du prix des loyers et de l’immobilier.

Il faut protéger l’environnement, les cultures et les populations :


— Alors que l’on nous alerte à grand tapage, à coups de conférences mondiales et de Grenelle de l’environnement, sur les gaz à effet de serre et le réchauffement climatique, dont les transports par la route sont les premiers responsables par les émissions de CO2, il faudrait construire… une nouvelle autoroute pour continuer à maintenir et développer les déplacements routiers ! Cela devient de la provocation tant la contradiction est manifeste.

— Et il faut souligner enfin les effets négatifs sur l’environnement paysager, les cultures, et les nuisances sur les populations rurales d’un tel projet autoroutier.

Le 27 avril 2009,
Commission écologie du NPA 31
Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (PositionCommEcoloNPA31LACT.pdf)PositionCommEcoloNPA31LACT.pdf[ ]36 Kb
Mise à jour le Lundi, 04 Mai 2009 12:45
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!