Site national npa2009.org

Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Municipales 2014 : déclaration publique du NPA 31 Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mercredi, 10 Avril 2013 15:56

Municipales 2014 : déclaration publique du NPA 31

La position du NPA par rapport aux élections municipales de 2014 sera fixée nationalement en juin prochain, en se nourrissant des discussions locales. Le congrès national du NPA des 1/2/3 février 2013 a toutefois réaffirmé une orientation politique unitaire sur des bases anticapitalistes claires, ce qui nous permet d’ores et déjà de mettre en avant les points fondamentaux suivants :

1 / Ces élections auront valeur de test national : face à la politique d’austérité du gouvernement Hollande-Ayrault, politique en faveur du Medef et appliquant nationalement et localement les traités européens, il faut une gauche qui ne renonce pas et qui soit une réelle opposition de gauche aux politiques d’austérité.
Au moment où le gouvernement vient d’annoncer qu’il s’apprête à réduire encore plus les subventions aux collectivités locales (4,5 milliards d’euros en moins sur trois ans), refuser ces politiques d’austérité qui touchent tous les services publics locaux est de la plus haute importance.

2 / Dans ces élections, le NPA 31, dans la continuité de la campagne de la liste Debout ! des élections de 2008, donnera la priorité aux axes suivants :
– pour la défense et le développement des services publics : retour en régie municipale des services de l’eau et de l’assainissement dès 2015, développement des transports en commun avec la généralisation de la gratuité pour toutes et tous, embauche massive de fonctionnaires communaux et titularisation de toutes et tous les vacataires, contractuels et contrats précaires.
– pour une municipalité au service des travailleurs du privé en lutte pour la défense de l’emploi : arrêt des subventions et aides aux « entreprises », constitution d’un fonds municipal de solidarité ouvrière pour soutenir les luttes des travailleurs, y compris dans la reprise de leur site de production liquidé par les actionnaires capitalistes.
– pour une politique du logement qui réponde aux besoins de la population : réquisition des logements vides, refus d’expulsion des squatts, développement du logement social et étudiant.
– contre les grands projets inutiles et imposés, en synergie solidaire avec la lutte des « zadistes » de Notre-Dame-des-Landes : non à la LGV (oui à l’amélioration du réseau TER et à la modernisation de la POLT), au grand contournement de Toulouse, à la Liaison autoroutière Castres-Toulouse (oui à l’aménagement et à la sécurisation de la RN 126), au 2e aéroport.
– pour l’égalité des droits et contre toutes les formes de discriminations (sexistes, raciste et homophobe) ; s’engager dans la bataille pour le droit de vote des étrangers à toutes les élections.
– amorcer une transition énergétique par la mise en place d’un service public des énergies renouvelables qui s’inscrive dans une volonté de sortie du nucléaire en maximum dix ans au plan national.
– pour une municipalité solidaire des peuples en lutte, notamment du peuple palestinien.

3 / Une telle orientation s’oppose clairement à la politique du Medef, de la droite revancharde, du gouvernement Ayrault et à sa déclinaison dans les collectivités locales ; elle suppose qu’aucun accord ne soit signé au 2e tour avec la liste du Parti Socialiste et de ses alliés. Cette orientation impose aussi aux élus municipaux de voter contre les budgets locaux qui appliquent et valident l’austérité. Une telle orientation est aujourd’hui indispensable pour défendre les intérêts des travailleurs et des classes populaires toulousaines, les plus touchés par la crise.

À plusieurs reprises, des représentants(e)s locaux de différents partis de gauche ont présenté le NPA comme un éventuel allié, mais ils ne l’ont fait que par voie de presse : à partir des bases définies ci-dessus, le NPA 31 participera à toute rencontre de forces politiques et de composantes du mouvement social, de toutes celles et tous ceux qui résistent à la politique du gouvernement, au Medef, à la droite et à l’extrême droite, à la politique sociale-libérale mise en œuvre localement par Pierre Cohen, le PS et ses alliés.

Toulouse, lundi 8 avril 2013

 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!