Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Mise à pied d'une déléguée SUD à France Télécom ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Samedi, 19 Avril 2008 18:55
2 mois de mise à pied contre Virginie Malavergne déléguée SUD à France Télécom !

La commission consultative paritaire vient de délibérer lors d’un conseil de discipline dans des conditions scandaleuses : 2 mois de mise à pied pour “participation à l’envahissement de la boutique ayant entraîné sa fermeture pour des raisons de sécurité”.

Tous les représentant-es du personnel ont voté pour qu’il n’y ait aucune sanction. Le conseil a entendu 7 témoins cités par SUD, a pris connaissance de témoignages écrits complémentaires allant dans le même sens. Ce conseil qui a été pris au sérieux par SUD a duré plus de 6 heures pendant lesquelles les arguments du dossier de l’accusation sont tombés les uns après les autres, les prétextes fallacieux, les irrégularités de l’enquête et de l’accusation ont été mis en lumière, la politique de l’emploi de France Télécom dénoncée, Face à Virginie, aux défenseur-ses, aux représentant-es du personnel, rien... pas un mot, pas une réponse, pas une explication, pas une discussion... Un dossier verrouillé d’avance exactement pour les raisons que nous dénoncions ! dans la droite ligne de la politique de relation sociale mise en oeuvre dans le conflit d’Alès justement.

La direction n’a pas sanctionné Virgine Malavergne pour les faits du 12 novembre (le rassemblement qui est entré dans la boutique). Elle l’a sanctionnée car elle considère que Virginie Malavergne est la déléguée SUD qui a suivi de façon importante le conflit à Alès, conflit difficile dans lequel la direction n’a fait aucune concession au personnel.

On est dans le déni du droit syndical, la direction veut que les militant-es SUD acceptent sa politique et baissent la tête. C’est la seule raison de cette pseudo-enquête, de cette condamnation pour l’exemple, de ce règlement de compte du directeur territorial et cette discrimination syndicale.

Devant une telle sanction, nous appelons à renforcer la mobilisation. Trois autres “procès” vont se tenir dans les mêmes conditions contre des militant-es contre qui la direction n’a pas plus à reprocher pour la journée du 12 novembre, mais qu’elle considère trop présent-es contre ses projets.

Nous avons reçu le soutien de la CGT, de la LDH, de la FSU à Toulouse, en plus des syndicats de Solidaires, nous les remercions, et nous demandons de renforcer ces soutiens.

La pétition a été remise hier, elle doit continuer à être signée. Tous les moyens juridiques vont continuer à être mobilisés pour empêcher cette sanction.

Les 3 autres délégué-es passeront en CAP les 6 et 7 mai, la mobilisation contre la répression doit continuer.
Mise à jour le Lundi, 11 Août 2008 13:54
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!