Site national npa2009.org

Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Journal de la CILT NPA 31 - Juillet 2009 - La SNCF a la decoupe... Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mercredi, 01 Juillet 2009 21:46
Index de l'article
Journal de la CILT NPA 31 - Juillet 2009
Editorial
Automobile, la fin d'un cycle. Quelles réponses anticapitalistes ?
eRDF-GrDF : tous ensemble contre la repression !
La SNCF à la découpe...
Aucune sanction disciplinaire pour Alain Refalo
Non à la privatisation de La Poste !
Université et Recherche Ce n’est qu'un début, continuons le combat !
Toutes les pages

 

La SNCF à la découpe…

 

dessin_sncfLa SNCF est en pleine mutation et la filialisation ou la privatisation n’est pas loin. Le fil conducteur du gouvernement et de la direction c’est d’appliquer la même méthode qu’à France Télécom, EDF ou la Poste.

 

Les différentes directives européennes pour la libéralisation et l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire se mettent en place au fil des années.

 

Depuis la création de RFF (Réseau ferré de France) en 1996, celle-ci est propriétaire et responsable des infrastructures. La gestion du réseau est assurée par la SNCF, elle assure également une partie de la maintenance. Le reste des travaux est effectué par des boîtes privées.

 

En 2002, la direction crée la séparation par activité : Fret (marchandises), VFE (voyageurs grandes lignes), TER (transports express régionaux), INFRA (régulateurs, agents circulations et aiguilleurs) et EVEN (voies caténaires…) afin de coller à la directive européenne pour la séparation des comptes d’activités.

 

Les organisations syndicales dénoncent depuis longtemps une privatisation rampante qui à terme va mettre à mal l’unicité de l’entreprise publique.

 

Depuis l’ouverture à la concurrence du trafic marchandise en 2005 le gouvernement et la direction ne cessent de faire des plans pour dixit « sauver le Fret ». Mais à chaque fois c’est pour mieux diminuer les moyens humains et de structure, par la fermeture et la quasi-disparition de certains triages ou par l’augmentation des tarifs de 15 à 25 % sur le prix de la tonne transportée. Ces différents plans favorisent la concurrence car les entreprises se tournent vers les nouveaux opérateurs ferroviaires et le transport routier.

 

En 2008, un nouveau pas est franchi avec la création de la Direction Fret qui fonctionne comme une entreprise à l’intérieur de la SNCF avec son budget et son effectif de gestion. Mais avec la crise économique, le volume transporté est en chute libre et la direction revoit à la baisse ses prévisions de trafic à moins 15 % en septembre. En décembre, c’est une nouvelle baisse d’au moins 20 % qui est annoncé. A Saint-Jory par exemple, sur l’unité traction Fret, le chiffre atteint moins 30 % au mois de d’avril 2009.

 

Il est évident que cette baisse de trafic dans le Fret entraîne notamment chez les conducteurs de train des journées sans aucune utilisation. Sur certains dépôts marchandises les agents ont jusqu’à 2 à 3 jours d’inutilisation par semaine.

 

Mais, dans le même temps, les effectifs pour assurer le trafic voyageurs grandes lignes et les TER sont dans le rouge. Formation, congés refusés sont de plus en fréquents et le nombre de trains supprimés grandes lignes et TER en constante augmentation. Les organisations syndicales évidemment dénoncent cette hyperspécialisation de la gestion des moyens humains et comptables dans les unités de production des différentes activités qui entraîne une dégradation du service public que l’on doit rendre aux usagers de la SNCF.

 

En effet chaque activité doit se débrouiller seule pour assurer son propre trafic.

 

Au début de l’année 2009, le ministre Dominique Bussereau a demandé la création d’une entité qui serait directement rattachée à RFF avec le personnel de l’INFRA pour qu’il n’y ait pas de priorité dans la gestion des circulations des différents opérateurs ferroviaires.

Jean-Philippe,

comité cheminots NPA 31,

Toulouse, le 26 mai 2009

 



Mise à jour le Jeudi, 02 Juillet 2009 19:11
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!