Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



eRDF-GrDF : unité contre la répression ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Vendredi, 07 Août 2009 19:39
Trois salariés d’eRDF Midi-Pyrénées
menacés de licenciement,
plusieurs dizaines menacés de sanctions :
mise à pied, rétrogradation…

Quatre conseils de discipline en plein été, les 10, 29, 30 et 31 juillet. À trois reprises, les représentants de la direction ont voté le licenciement. D’autres conseils de discipline auront lieu en août (le 24), en septembre et octobre. La direction veut faire payer chèrement aux gaziers et électriciens leur longue lutte victorieuse du printemps. Devant la détermination des grévistes, elle a dû retirer son projet d’externalisation d’activités techniques et satisfaire les revendications, notamment sur l’emploi (1).

En sanctionnant durement les grévistes, la direction régionale, certainement encouragée par la direction nationale, envoie un message brutal, elle criminalise les grévistes en identifiant leurs actions à des fautes graves allant jusqu’à la suppression du droit au travail. Derrière les conseils de discipline, il faut entendre la volonté des actionnaires qui ont fait savoir par la voix du PDG d’eRDF que les conflits sociaux ont un coût.

erdf-grdf10juilletC'est dans des situations semblables que l'on mesure la force d'un mouvement : 48 jours de grève, des menaces de sanctions à la pelle… et, malgré la période estivale, des salariés qui ont massivement répondu présents aux appels à débrayage de l’intersyndicale et aux rassemblements (ci-contre, photo de celui du 10 juillet).

Un signal que la direction aurait tort de négliger. Des délégations de Freescale, eux aussi en butte à la répression, et de Molex, alors en grève reconductible, sont venues apporter leur soutien mais aussi dire combien leur lutte était proche. Symbolique fut aussi la venue d’Alain Refalo, maître des écoles sanctionné d’une rétrogradation par le rectorat pour « désobéissance » aux contre-réformes Darcos. C'est un deuxième signal que la direction aurait tort de négliger, la jonction de salariés en lutte est une idée qui fait son chemin et qui pourrait péter à la figure de tous ces dirigeants qui dans un même temps veulent augmenter de 20 % les tarifs de l'électricité pour les usagers et sanctionner les salariés.

Le NPA 31 a été présent lors de tous les appels à débrayage. À son initiative, un communiqué commun Alternative libertaire, LO, NPA, PG a apporté leur soutien unitaire aux gaziers et électriciens (2). Le PS 31, plusieurs fois sollicité pour s’associer à cette démarche, n’a pas donné suite (3), et le PCF 31 a décliné l'offre et préféré une démarche solitaire (4). D'autres échéances sont devant nous, à eRDF-GrDF en particulier, pour lesquelles il faudra encore développer un soutien unitaire toujours plus large. Le NPA 31 y travaillera sans relâche.

Toulouse, le 7 août 2009,
secrétariat de la CILT du NPA 31

1. Voir le communiqué du 12 mai de la coordination régionale Midi-Pyrénées CGT Mines-Énergie « Il n’y a que la lutte qui paie… » et l’interview du 25 mai de la correspondante Midi-Pyrénées du NPA.

2. http://www.npa31.org/actualite-politique-locale/stop-a-la-repression-a-erdf-grdf.html

3. Une suite pourtant logique avec le vœu « Soutien aux salariés d’eRDF/GrDF » voté en séance du conseil général du 25 juin sur proposition du conseiller Patrick Boube : « […] Aujourd’hui, près de 50 salariés sont convoqués à des entretiens préalables en vue de sanctions disciplinaires. / Je propose que notre Assemblée, au-delà de la solidarité aux salariés, intervienne auprès du Préfet de Région afin qu’il ramène à la raison les directions respectives d’eRDF et GrDF. » Dès lors que le préfet de région n’a visiblement pas « ramené à la raison » lesdites directions, il serait plus que temps que la fédération du PS 31 appelle ses élus et ses adhérents à suppléer cette… défaillance préfectorale en se mobilisant concrètement quand les syndicats des gaziers et électriciens les y invitent. Et, à tout le moins, imite la fédération du PS 09 qui s’est fendue d’un communiqué public (La Dépêche Ariège du 3 août) où elle alerte : « Les militants et les élus socialistes doivent être particulièrement vigilants à ce que les droits des salariés et des syndicats soient scrupuleusement respectés dans toutes les procédures présentes ou à venir qui viendraient sanctionner l’action des grévistes. »

4. Pourtant le communiqué national du PCF et du NPA du 6 juillet ne laisse aucun doute sur la pertinence de telles initiatives :
« […] Face à cette offensive, le PCF et le NPA pensent qu'il est urgent de contribuer aux luttes et à l'union la plus large autour des salariés pour revendiquer le droit à un emploi stable et bien rémunéré pour toutes et tous, l'augmentation des salaires et de tous les revenus, la défense et le développement de tous les services publics, mais aussi et d'abord le refus catégorique du recul de l'âge de la retraite.
» Fort de ces convergences sur l'analyse de la crise du capitalisme et sur la nécessité de s'y opposer, le NPA et le PCF veulent travailler à la constitution de fronts unitaires contre la politique de Sarkozy et de son gouvernement. Dans le même temps, ils proposent d'œuvrer au rassemblement le plus large autour d'un projet en rupture avec le capitalisme, alternatif aux orientations du pouvoir actuel. […] »
Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (SalariesERDFMidiPyreneesSanctionnes.pdf)SalariesERDFMidiPyreneesSanctionnes.pdf[ ]70 Kb
Mise à jour le Vendredi, 07 Août 2009 23:37
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!