Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Désinformation sur l’accès aux soins : Roselyne Bachelot persiste et signe. Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mardi, 17 Mars 2009 19:28
 

            Lors des journées nationales du Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS) des 9 et 10 mars 2009, la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot a développé un discours démagogue autour de son projet de loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoire » et de la santé solidaire, thème général de ces rencontres. La Ministre en a profité pour franchir un palier supplémentaire, puisque questionnée sur les problèmes récents rencontrés par les personnes sans papiers dans certaines caisses d’assurance maladie, elle a affirmé qu’une personne étrangère malade ne pouvait pas être expulsée de France. Ce propos n’a pas été remis en cause et n’a visiblement pas suscité un répondant quelconque au niveau de l’assistance et de Mr Saout, président du CISS,  préoccupé à ce moment là par la négociation d’un financement supplémentaire pour les CISS régionaux (le budget national ayant déjà été augmenté). Malheureusement, dans la réalité, les étrangers malades, sans accès aux soins dans leur pays, peuvent aujourd’hui être expulsés de France malgré la loi, et malgré des avis médicaux soulignant les risques vitaux auxquels ils sont exposés. Ils peuvent aussi recevoir des titres de séjour ne les autorisant à rien, les condamnant à vivre dans la misère parmi nous ; titres qui ne sont accordés que de très mauvais gré, après de multiples recours, par une administration qui semble ignorer qu’elle est censée appliquer des droits, une loi.

Mme la Ministre n’est décidemment pas crédible lorsqu’elle nous parle d’accès aux soins pour tous et toutes.    

            Quant à son projet de loi, actuellement débattu à l’Assemblée Nationale, il s’inscrit dans une logique dissimulée derrière la nécessaire « réorganisation de l’hôpital » : développer une gestion comptable de la santé, au détriment de l’accès aux soins pour tous et toutes en France, au détriment de la santé solidaire justement. La Ministre « des franchises médicales » s’apprête à mettre en place les outils pour casser le service public hospitalier et pour transférer vers le « privé » des pans rentables de son activité (mise en concurrence de l’hôpital public et du privé lucratif, fermeture des hôpitaux de proximité, logique strictement gestionnaire et marchande de l’hôpital assurée par la nomination d’un directeur « patron »…).

             La santé n’a pas de prix mais un coût. La sécurité sociale n’est pas malade de ses dépenses mais de ces recettes qui lui font cruellement défaut ; ainsi  l’Etat « endette » la sécurité sociale en spoliant le salaire différé des salariés en multipliant les exonérations de charges sociales qui profitent  au patronat, et en refusant de prendre les mesures pérennes qui pourraient permettre de financer durablement la santé.

Loin de son image médiatique de Ministre « people » chaussé de « croc rose »,  Mme Bachelot s’est donc vêtue des habits du fossoyeur pour mieux enterrer notre système de santé solidaire...

Pour défendre notre système de santé solidaire, Act Up Sud-Ouest participera  à la manifestation du jeudi 19 mars

 et exige du gouvernement Fillon :

-          La démission de la Ministre de la Santé,

-          Le retrait du projet « Hôpital, Patients, Santé et Territoire »

-          L’arrêt de la tarification à l’activité 


 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!