Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Congrès du Parti socialiste / De gauche comme de droite, l'austérité on la combat ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Jeudi, 25 Octobre 2012 13:37

Le NPA 31, avec d’autres organisations associatives, syndicales et politiques de gauche de Haute-Garonne, appelle la population à se mobiliser contre la politique d’austérité du gouvernement Ayrault à l’occasion de la tenue, à Toulouse, du congrès du Parti socialiste (lire l’appel unitaire en pièce jointe).

Austérité budgétaire pour la population…

François Hollande a fait ratifier par le Parlement avec l’appui des députés de la droite le traité européen (TSCG) qui impose une interdiction absolue du déficit budgétaire. Un traité pourtant massivement refusé par la population, et jusqu’au cœur de la majorité gouvernementale : les députés d’Europe Écologie Les Verts et vingt députés du Parti socialiste ne l’ont pas voté.

Dans la foulée, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault somme les parlementaires de passer aux travaux pratiques : la loi de financement de la Sécurité sociale et le budget national 2013. Il lui faut trouver 30 milliards pour réduire le déficit public à 3 % du PIB : 20 milliards d’augmentation d’impôts et 10 milliards de baisse des dépenses.

Question Santé, la loi Bachelot est maintenue. Elle organise pourtant la casse de l’hôpital public, telle la liquidation des maternités de proximité, comme vient de le rappeler le dramatique épisode de l’A 20 dans le Lot. Les hôpitaux devront économiser 675 millions d’euros en 2013 ! Au CHU Toulouse, c’est 13,5 millions de coupe budgétaire que le ministère veut imposer.

… exonérations de cotisations et cadeaux fiscaux pour les « patrons voyous »

Alors que le montant des remboursements par la Sécurité sociale aux assurés ne cesse de diminuer (55 % en moyenne pour les soins courants), le gouvernement vient de céder, sous prétexte de les « encadrer », aux exigences de dépassements d’honoraires des médecins libéraux. Encore mieux que Sarkozy-Fillon pour « creuser le trou » de la Sécu !

Question budget, le gouvernement tourne le dos à la justice fiscale. La fameuse taxe à 75 % sur les revenus supérieurs à 1 million d’euros ne concernera que 2 000 personnes et ne rapportera que 210 millions d’euros. Mais le gel du barème de l’impôt sur le revenu pénalisera durement les revenus du travail.

Pour les 10 milliards d’euros de baisse des dépenses, Ayrault explique lui-même que le gel des crédits des ministères maintient l’effort imposé par Fillon.

Il prétend ne pas avoir le choix. Mais chaque année l’État verse 50 milliards aux banquiers au titre des intérêts de la dette publique. Et Montebourg a déclaré que le budget 2013 « sanctuarisera » le crédit impôt recherche : 7 milliards d’euros de cadeaux aux patrons, dont 150 millions pour les « voyous » de $anofric, qui ont programmé la suppression de 2 000 emplois en France, dont 640 à Toulouse ! Le même Montebourg qui jure aux « Sanofi » qu’il est à leurs côtés, mais se refuse à promulguer ce qu’ils demandent : une loi contre les licenciements et les suppressions d’emplois !

Le changement, c’est pour quand ?…

Hollande et Ayrault mènent ainsi une politique qui est tout l’inverse de celle que devrait mener un gouvernement socialiste des travailleurs au service des besoins de la population, besoins sociaux… et écologiques.

Car là aussi, c’est le pompon ! Après avoir débarqué Nicole Bricq du ministère de l’écologie, parce qu’elle s’opposait aux forages de Shell en eaux profondes au large de la Guyane, Ayrault envoie la police contre les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, et cède aux pétroliers pollueurs sur les gaz de schiste.

Au Portugal, le 15 septembre, un million de manifestantEs ont obligé le gouvernement à remballer son plan de hausse de 7 % des cotisations sociales des salariéEs et de baisse de 5,75 % celles des patrons.

Le 14 novembre, à l’appel de toutes les organisations syndicales des pays du sud de l’Europe et des mouvements des Indignés, Grèce, Portugal, État espagnol, Italie et Malte seront en grève générale. Rejoignons-les ! Le changement, c’est à nous de l’imposer !

Toulouse, jeudi 25 octobre 2012

 

Manifestation samedi 27 octobre 14 h 30 place Esquirol

Interpellation démocratique unitaire
des congressistes du Parti socialiste

« Le changement, c’est pour quand ? »

À l’appel de : ATTAC, CGT, FSU, Solidaires, DAL et comités locaux contre la dette et pour un audit citoyen ; EELV, [C&A, FASE, GA, PCOF, PG, membres du FdG], NPA…


Mise à jour le Jeudi, 25 Octobre 2012 13:42
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!