Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Communiqué de presse des Enfants de Don Quichotte Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Lundi, 21 Septembre 2009 12:24
Collectif des Enfants de Don Quichotte 31
Campement de l’Esplanade Montaigut
31000 Toulouse


COMMUNIQUE DE PRESSE
21septembre 2009



Lors de notre action (du 17 sept) devant le congrès USH,  le secrétaire d'Etat au logement, Mr  Apparu,  n'a pas daigné nous recevoir lors de sa visite à Toulouse.

Nous avons été reçu uniquement par la collaboratrice sociale de son cabinet,  nous proposant d'accepter les conditions de la Préfecture et de la DDASS :
c'est à dire pas de recours aux forces de l'ordre pour l'expulsion si les personnes acceptent d'aller sur des places d' hébergement d'urgence.
La Mairie acceptant aussi de se plier à cette proposition de relogement d'urgence en acceptant de participer à la réunion à la préfecture ce matin.
Les enfants de don quichotte 31 refuse cette sortie de crise, l'urgence des places d'hébergement doit rester aux personnes à la rue actuellement qui font le 115 !

C'est pour cela que le collectif des enfants de don quichotte 31 est apparu à son ministère ce matin à 9h

un représentant des EDQ de Toulouse s'est invité à la réunion du « Plan grand froid 2009/2010 » au ministère du développement durable, en compagnie du Porte parole national des EDQ , Mr Augustin Legrand.

Nous comptons d'une part illustrer, par l'exemple du campement Toulousain, l'inefficacité de ce plan grand froid, et d'autre part faire avancer la situation des  personnes en campement depuis le 15 mai ayant eu pour certaines des avis favorables à la commission DALO.

Nous signalerons  à Mr Apparu que la Préfecture se garde le droit de recourir à la force publique pour appliquer le jugement d'expulsion demandé par le Président de la fac sociale sous 8 jours.
Nous lui dirons que pourtant lorsqu'il s'agit de faire respecter l'article 4 de la loi DALO, la préfecture s'entend bien avec la DDASS pour faire la sourde oreille...
En effet alors que la loi DALO stipule qu'aucune personne ne doit être remis à la rue, tous les jours, à Toulouse, des centaines de personnes se retrouvent dans l'obligation de faire le 115 , et beaucoup d'entre elles ne trouvent pas de places adaptées, faute de structures innovantes.

Jusqu'à maintenant, ni la préfecture, ni la mairie, ni le conseil général n'ont proposé de terrain fermé avec des bungalows afin de palier à ce problème.
La pluie de ce weekend a rendu le campement dans un état  inhumain sans
réaction des pouvoirs publics.

Nous souhaitons que l'Etat s'engage à débloquer un terrain de transition afin de pouvoir attendre dignement les solutions de relogement.


Nous souhaitons que Mr Apparu se rendent compte du retard de la ville de Toulouse en matière de prise en charge des personnes sans abri, qu'il fasse appliquer le principe de continuité dans les structures et que les personnes du campement puissent avoir des propositions adaptées rapidement sans avoir à saisir à nouveau le Tribunal administratif pour faire valoir les avis favorable au DALO hébergement.



 





 
Mise à jour le Lundi, 21 Septembre 2009 12:24
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!