Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Collectif Urgence un Toit: République potagère? Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Jeudi, 23 Février 2012 23:24

Lundi, à l'appel du GPS, membre d'Urgence un Toit, nous avons investi un des gymnases réquisitionnés par la Préfecture dans le cadre du plan grand froid. Informés par les travailleurs sociaux en lutte sur la fin de ce plan, nous avions pour objectif de permettre aux personnes sans logis de continuer à bénéficier d'une mise à l'abri qui même si elle reste indécente, vaut toujours mieux que de dormir à la rue.

Face aux températures toujours négatives, la Préfecture a décidé de continuer ce plan grand froid pour quelques jours encore. Mercredi, le plan grand froid est suspendu : ça y est, l'hiver est passé, alors on ferme les places d'hébergement comme si tout était réglé !

Nous continuons donc à exiger de l'Etat qu'il cesse cette «politique potagère» où la mise à l’abri des personnes se fait en fonction des températures. La gestion saisonnière du mal-logement est criminelle, car les gens meurent à la rue toute l'année.

Nous exigeons que l'Etat mette tout en œuvre pour qu'enfin le Droit Au Logement Opposable (DALO) soit respecté, DAHO compris (droit à l’hébergement opposable).

Et ceci sans faire appel au plan hivernal qui permet à l'Etat d'avoir une gestion irrespectueuse de la problématique du logement en considérant qu’à partir de température supérieure à 0°, la vie est possible dans la rue.

Nous ne pouvons pas cautionner qu'en 2012, en France, on continue à parquer les personnes sans abri dans des gymnases, ou des algécos, où le manque d'intimité et de confort relève de la maltraitance institutionnelle.

Dès aujourd'hui nous demandons à l'Etat et aux collectivités locales de mettre à disposition des mal logés tous leurs logements vides, mais aussi de réquisitionner tous les logements vacants. Cette exigence n'est ni extrémiste, ni utopique : c'est la Loi !

À Toulouse nous n'en manquons pas : selon l'INSEE 16000 logements sont vacants.

Nous demandons, qu'enfin, l'Etat mette le « logement pour tous » en application : le relogement doit être la norme et l'hébergement l'exception, réservée aux situations d'urgence. Même dans ce cas, nous demandons que l'hébergement respecte la dignité humaine et que nous cessions, dans notre pays de séparer les familles (avec ou sans enfants), et de refuser l'accès à l'hébergement aux étrangers et aux personnes avec des animaux.

Cela n'est pas digne de la cinquième puissance économique mondiale, même en temps de crise.

L'argent de nos impôts doit aller aux droit fondamentaux (santé, logement, éducation…) et non aux banques comme c'est le cas depuis de trop nombreuses années.

Ensemble, refusons les expulsions et les remises à la rue sans relogement.

Rejoignez-nous !
Un toit c'est la loi !

Le collectif Urgence un Toit
(06-83-31-88-00)

Les 1ers signataires : Act-Up, Droit Au Logement (DAL), les Enfants de Don Quichotte (EDQ), Groupement pour la défense du travail Social (GPS), Handi-Social, Les Robins des bois de l'énergie…
Avec les soutiens : Front de Gauche, Europe Ecologie Les Verts (EELV), FSU, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Objecteurs de Croissance (MOC), SOLIDAIRES 31, Sud Santé sociaux 31, les Enfants du Canal Toulouse.

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (CP_Republique_potagere_2012-02-22.pdf)CP_Republique_potagere_2012-02-22.pdf[ ]78 Kb
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!