Site national npa2009.org

Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



CAP Découverte : Communiqué de presse NPA 81 Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mardi, 26 Janvier 2010 12:25

CAP DECOUVERTE NOYE ?   RETABLISSONS les FAITS !

Il y a une dizaine d’années, les militants Carmausins de la LCR dénonçaient, arguments à l’appui, le projet pharaonique que constituait Cap Découverte. Malgré leur isolement, au regard du concert  de louanges ambiant, ils ont tenu à informer régulièrement la population des dérives et des coûts engendrés par une telle entreprise pour des collectivités locales déjà durement touchées par le démantèlement  de l’industrie charbonnière. Rappelons simplement ici la révélation du détournement de l’eau potable du barrage de la Roucarié à seule fin d’accélérer la montée du niveau du lac de Cap Découverte pour qu’il soit au niveau de la plage lors de l’ouverture du site.

A l’époque, l’eau ne montait pas assez vite … aujourd’hui, il en est autrement : ça déborde et les installations sont envahies par les eaux ! A ce propos, le NPA, dans la continuité, rappelle ce qui avait déjà été dit lors d’une conférence de presse en 2002 : « quand le niveau du lac sera atteint, il faudra pomper éternellement pour ne pas noyer les installations ; cela a un coût fixe important (100 000 frs – soit + de 15 000 € -  mensuellement du temps des Charbonnages) et nécessitera un suivi très pointu et un travail d’anticipation sans faille pour prévenir les fluctuations imprévisibles de la montée des eaux … »

 

Les années se sont écoulées … les pompes ont fonctionné et vieilli et elles nécessitent maintenant d’importantes et coûteuses réparations … ce qui, après tout est parfaitement concevable. Ce qui l’est moins, c’est que les responsables actuels du SMAD (Syndicat Mixte Aménagement Découverte) viennent aujourd’hui expliquer dans les médias (FR3, Dépêche du 13 janvier dernier …) que « même si le pôle multi- loisirs n’existait pas il faudrait pomper …  » Cela est faux !!! Ou bien ces gens-là ne savent pas de quoi ils parlent, ou, pire, ils mentent ! Tous les anciens mineurs, particulièrement ceux qui participaient aux diverses instances représentatives du personnel, savent que le dossier de remise en état du site, présenté par les Charbonnages, aux autorités de l’état, faisait obligation aux CDF d’envisager la non réalisation du pôle multi loisirs ou même son arrêt éventuel … et dans ce cas, les Charbonnages avaient prévu de laisser monter naturellement le niveau du lac (comme c’est le cas dans toutes les autres Découvertes du Bassin Centre-Midi) ; la nappe phréatique aurait retrouvé son niveau initial au bout de plusieurs années et un point de débordement devait être réalisé (une conduite horizontale côté Cagnac aurait déversé l’éventuel trop plein vers la rivière Tarn). Tous ceux qui ont lu le dossier de remise en état du site, et particulièrement les élus locaux ont eu connaissance de ces obligations. Charbonnages avait donc mobilisé les fonds nécessaires ; les travaux n’ont jamais eu lieu, le promoteur du projet de Cap Découverte  estimant sans doute que ces budgets pourraient être affectés ailleurs … Aussi, quand nous entendons dans la bouche des responsables actuels du SMAD que « des sommes sont prévues chaque année pour l’amortissement, qu’ils puisent dans ces réserves pour réparer … » nous sommes en droit de penser qu’ils utilisent en fait les sommes prévues par les Charbonnages pour réaliser le point de débordement initial …

Ajoutons enfin, que lorsqu’ils osent dire «  que cela ne coûtera pas un euro de plus aux communes » (Dépêche du 4 déc.), ils feignent d’oublier que les déficits de Cap Découverte sont financés par le Conseil Régional et le Conseil Général (1,450 millions d’euros chacun et 500 000 euros pour les communes – chiffres 2008) … donc par nos impôts. Cette affaire n’est ni plus, ni moins que le dernier avatar d’un projet qui aura coûté finalement beaucoup d’argent public, créé très peu d’emplois et laissé un lourd passif à ceux qui doivent maintenant faire face aux conséquences.

le 25 janvier 2010

Mise à jour le Mardi, 26 Janvier 2010 12:26
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!