Site national npa2009.org

Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Camping des Don Quichotte à l'Arsenal: le secrétaire d'État donne tort à son préfet Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mercredi, 23 Septembre 2009 01:14

Source: Libétoulouse

SOCIÉTÉ. Expulsion sous 48 heures, promettait la Préfecture de Haute-Garonne aux SDF Enfants de Don Quichotte en camping depuis quatre mois sur les pelouses du restaurant universitaire de l'Arsenal. Relogement dans des structures adaptées, exigeaient ces derniers.

Le secrétaire d'État au Logement Benoist Apparu a tranché: ce sont les Don Quichotte qui ont raison. Le préfet n'a plus qu'à trouver une solution et s'éxécuter.

Ce n'est pas tous les jours qu'un gouvernement embrouille une préfecture. Ce n'est pas tous les jours non plus que des mal logés en appellent dans ces formes à l'arbitrage d'un secrétaire d'État au Logement: ils se sont invités ce lundi 21 septembre à Paris à la réunion du plan Grand froid au ministère du Développement durable.

Le responsable toulousain des Don Quichotte, joint à la sortie de sa rencontre avec Benoist Apparu, rapporte encore: «Le ministre nous a écoutés et son message a été clair: les propositions de la préfecture sont inadaptées, pour ne pas dire scandaleuses». En ce moment, place Saint Etienne, Il y a peut-être des oreilles qui sifflent.

Moyenne d'âge 25 ans, célibataires ou en couple, certains avec des chiens, d'autres avec de graves problèmes de santé : la quinzaine de SDF installés sous des tentes à l'Arsenal posent le problème du manque de structures de logements intermédiaires auxquelles sont régulièrement confrontés les pouvoirs publics.

Boue, matelas mouillés, tentes inondées, absence de sanitaires et d'eau courante: «avec la pluie de ces derniers jours, leur situation a encore empiré, ajoute leur porte-parole, Isabelle Bricaud. C'est le quart monde au centre de Toulouse».

Claude Touchefeu, adjointe (PS) au Logement à la mairie de Toulouse ne dit pas le contraire: «Après une dizaine de réunions avec la Préfecture, les services de l'état, dont c'est la responsabilité, peinent à trouver des réponses acceptables, constate-t-elle. Cela prouve que l'on manque de places notamment pour des personnes nécessitant des soins, et pour ceux qui ont des chiens».

«Nous avons proposé l’accès à un logement à trois des habitants du campement. Pour les autres il y a une douzaine de lits dans des centres d'hébergement d'urgence, se défendait alors Françoise Souliman, la secrétaire général de la Préfecture. Ceci dit, il y a un moment où il faut savoir dire stop. Je suis aussi là pour faire appliquer la loi».

Louis Quentin préfère oublier ces derniers propos: «Suite aux déclarations du ministre, dit-il, je n'imagine pas que le préfet donne l'ordre à la police d'évacuer le campement».

JmE.

 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!