Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Autoroute Castres-Toulouse, un désastre écologique, une injustice sociale Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mardi, 27 Octobre 2009 08:02

Communiqué des comités NPA du Tarn :

Mercredi 21 octobre 2006, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, a organisé la première réunion publique autour du projet d’achèvement de mise à deux voies de la liaison Castres –Toulouse.

Le projet annoncé comme ouvert à la discussion ne présente en fait que deux alternatives, la création d’une autoroute à péage en site «propre» mise en concession, et la poursuite de l’aménagement de la RN 126. Et là ne s’arrête pas la supercherie, l’autoroute est présentée comme la solution la plus rapide à mettre en œuvre et la moins coûteuse pour le contribuable.

La DREAL n’a pas jugé utile d’étudier les propositions alternatives de renforcement de l’existant offrant une voie de circulation gratuite et sécurisée ni de renforcement de la liaison ferroviaire avec la mise à deux voies de l’ensemble de la ligne Toulouse-Saint Sulpice-Castres-Mazamet. Pire encore la DREAL feint d’ignorer les conclusions de l’étude menée par le Collectif RN 126 montrant le surcoût exorbitant du projet (530 millions d’euros) par rapport au budget annoncé officiellement (300 millions d’euros).

Le projet défend uniquement les intérêts des grands groupes aux dépens de l’intérêt collectif, avantage le tout routier aux dépens du rail. Les prévisions de trafic même artificiellement gonflées n’atteindront jamais le seuil de rentabilité de 15000 véhicules/jour. L’ensemble des contribuables devront combler le déficit du concessionnaire, mais l’autoroute restera pourtant réservée aux seuls «clients» suffisamment fortunés pour accepter de payer 15 euros de péage pour un aller-retour Castres-Toulouse.

Pire encore, toutes les objections et inquiétudes relatives à l’impact écologique du projet sont balayées d’une phrase au motif que seules des terres agricoles sont concernées ce qui rendrait négligeable l’impact sur l’environnement.

Le NPA du Tarn dénonce cette manipulation de l’opinion qui consiste à faire croire que la réduction du temps de trajet entre Castres et Toulouse serait un facteur de développement économique du «bassin d’emploi». Les exemples ne manquent pas dans la région : qui a vu un développement économique à Tarbes ou à Foix grâce à l’autoroute qui les dessert ?

Le NPA réclame la gratuité des transports publics pour tous au niveau local et au niveau régional. L’expérience de gratuité menée à Castres-Mazamet depuis le début de l’année 2009 montre que cette solution est possible sans aggravation des déficits publics.

Le NPA du Tarn dénonce cette opération de propagande à quelques mois des échéances régionales et appelle tous les citoyens concernés à manifester leur refus de ce projet destructeur pour l’environnement et contraire à la justice sociale, dans les dix réunions publiques encore à venir ainsi que dans toutes les manifestations relatives à ce sujet.

 

NPA du Tarn - Relations presse : Antoine Dequidt – 05 63 34 70 21

Les comités NPA du Tarn – Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. www.npa81.fr.nf

Mise à jour le Mardi, 27 Octobre 2009 08:07
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!