Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Airbus : Vive l’éruption sociale ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Vendredi, 30 Avril 2010 11:17
Get the flash player here: http://www.adobe.com/flashplayer

La direction avait craint que la production soit perturbée par l’éruption du volcan islandais : non seulement les compagnies ne prenaient pas livraison de leurs avions, mais les Beluga ne pouvaient plus assurer leur service. Finalement le volcan s’est calmé et les vents aussi. Cependant Gallois, Enders et les actionnaires se sont réjouis trop vite : les yeux fixés sur le nuage du volcan, ils n’ont pas vu venir l’éruption sociale ! Du coup, les Beluga sont bloqués de nouveau ! Et ça risque de durer !

GrveAirbus
Alors que les dirigeants ont privilégié ces dernières années la finance au mépris des problèmes techniques (délais de conception irréalistes, « customisation » de l’A 380, incompatibilité des logiciels…), ils pressurent le personnel  et prétendent traquer les « Low Performers » à travers des évaluations formatées pour en obtenir 10 %. Ils nous imposent des stages « Lean Manufacturing » où on nous fait fabriquer des avions en papier pour mieux nous persuader d’accepter un travail plus parcellaire et plus répétitif. Ils filialisent et sous-traitent à tout va, toujours à la recherche du moindre coût.

Et ils voudraient en plus qu’on accepte la baisse de notre pouvoir d’achat !

Faut dire qu’avec leurs méga-salaires, leurs stock-options et leurs dividendes, ces gens-là ne vivent pas sur la même planète que nous. Arnaud Lagardère ne se donne même plus la peine de paraître dans les réunions du Conseil d’administration d’EADS !

Il était grand temps de les secouer ! Perturber la production est plus efficace que des heures de réunions avec des dirigeants assis sur des milliards d’euros, fruits de notre travail. Il n’y a qu’en s’en prenant à leur portefeuille que nous pourrons les atteindre.

Maintenant que nous avons engagé la lutte, c’est plus que notre pouvoir d’achat qui est en jeu : une victoire sur les salaires en appellerait d’autres, sur les méthodes de management (évaluations, Lean…), sur nos conditions de travail et sur l’emploi (embauches des intérimaires et des CDD).

Mais pour gagner autre chose que de vagues promesses, pas sûr que les grèves tournantes suffisent, même avec le blocage des Beluga. Il nous faut être prêts à passer à la vitesse supérieure, à faire entendre notre colère dans les rues (ou sur les pistes) tous ensemble. Pour mieux sentir la force collective que nous représentons et mieux la faire sentir aux actionnaires d’EADS.

Samedi prochain, c’est le 1er Mai : des centaines de milliers de travailleurs seront dans la rue pour la défense de l’emploi, des retraites mais aussi des salaires. Car tout est lié : contrairement à ce que veut nous faire croire la campagne gouvernementale actuelle, le déficit des caisses de retraite est surtout dû à la baisse des rentrées de cotisations liée au chômage et aux bas salaires ! Tous ceux qui, comme nous, revendiquent une hausse de leur salaire participent donc à la défense des retraites.

Si d’ici samedi, nous avons obtenu satisfaction, participons aux manifestations pour partager notre victoire avec les autres manifestants. Et si la direction n’a pas encore lâché, le 1er Mai sera une occasion de montrer dans la rue notre détermination tant sur les salaires que sur les retraites et l’emploi.

Le Fil rouge,
jeudi 27 avril 2010
BlocageC40Airbus
Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (FilRougeAirbusNPA31-2010-04-27.pdf)FilRougeAirbusNPA31-2010-04-27.pdf[ ]96 Kb
Mise à jour le Dimanche, 02 Mai 2010 15:21
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!