Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Actualité politique locale
Communiqué de BDS France-Toulouse / Le maire a osé Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mercredi, 01 Avril 2015 19:15

M. Moudenc, maire de Toulouse, a pris la honteuse décision d'interdire une réunion publique [dans la salle municipale des allées de Barcelone. NdR] prévue dans le cadre de la « Semaine contre l'apartheid israélien », animée par Farid Esack, professeur à l'université de Johannesburg, connu pour son opposition à l'apartheid et sa nomination par Nelson Mandela comme commissaire à l'égalité des sexes.

Cette interdiction n'a été connue des organisateurs que le 31 mars vers 17 heures par la presse  locale. C'est-à-dire moins de quatre heures avant le début de la réunion et sans même que le maire ait cherché à nous rencontrer.

L'argument du maire concernant « le risque de trouble à l'ordre public » paraît pour le moins fallacieux. Aucun appel à perturber cette réunion n'a été porté à la connaissance du public. Les personnes venues pour assister à la réunion ont eu la surprise de constater qu'aucune présence policière n'avait été prévue. De même, aucun trouble à l'ordre public n'a pu être constaté durant le rassemblement devant la salle qui a duré jusqu'à 22 heures.

Quant aux accusations calomnieuses portées par le maire contre BDS France, il sera bien incapable de les étayer. Dans les procès contre des actions BDS, la justice n'a jamais retenu un motif de « discrimination et incitation à la haine raciale ».

Second argument du maire encore plus douteux : il interdit une réunion qui « risque de prôner la discrimination ». Comme il était facile de le vérifier, et notamment lors des précédentes interventions de Farid Esack en France (Paris, Lyon, Lille, Bordeaux), le maire – qui prétendait défendre la liberté d'expression dans les rues de Toulouse début janvier – a censuré, en fait, des paroles de droits humains, de fraternité et de justice.

Enfin et pour que les choses soient claires : pour nous, Monsieur Moudenc, le conflit israélo-palestinien n'est nullement un conflit religieux. L'appel au boycott n'a rien à voir avec la religion juive mais avec la politique d'un État qui pratique la colonisation et la discrimination.

Nous ne nous laisserons pas faire. En matière de réunion publique le principe qui gouverne est la liberté, les autorités administratives ne pouvant interdire une réunion de se tenir que lorsque les risques de troubles à l'ordre public sont réels et que les forces de police ne sont pas en mesure d'assurer la tenue de l'événement dans le calme.

La décision prise par la mairie est particulièrement grave. Il s'agit purement et simplement de l'interdiction de l'exercice d'une liberté fondamentale, et ce sans aucun motif valable et sans respecter les règles de forme. Nous n'avons été appelé à fournir aucune observation préalablement à l'édiction de la mesure.

Nous nous réservons donc le droit d'attaquer la légalité de la décision prise par le maire de Toulouse devant les juridictions administratives.

Toulouse, le 1er avril 2015

 
Communiqué / Le NPA 31 condamne l’agression contre une femme voilée à Toulouse Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Vendredi, 27 Mars 2015 13:45

Le NPA 31 s’associe à l’indignation soulevée par l’agression contre une femme voilée et participera à toutes les manifestations de protestation. Mais ceux qui s’étonnent et s’indignent aujourd’hui feraient bien de réfléchir à leur propre responsabilité. On ne peut impunément relancer le débat sur le port du voile à l’université, au travail ou dans l’espace public. On ne peut impunément désigner comme potentiellement dangereuse toute une catégorie de la population. On ne peut impunément relancer le débat sur une laïcité excluante et mal interprétée. La loi de 1905 garantit la liberté de conscience et n'interdit aucunement à quiconque de l'exprimer dans l'espace public en portant un signe religieux, philosophique ou politique…

Ce n’est pas par hasard qu’après les attentats de janvier, on ait vu se multiplier les agressions contre les musulmans et plus particulièrement les musulmanes. Toute la classe politique de droite comme de gauche a participé à sa manière à cette stigmatisation.

La campagne électorale des départementales a vu un Sarkozy renchérir pour tenter de chasser sur les terres du Front National.

Mais notre camp social n’est pas non plus exempt de responsabilité : une certaine conception de la laïcité, du féminisme tend à banaliser voire à justifier les discriminations dont sont victimes les populations de confession musulmane.

Il est plus que temps de prendre la mesure du danger et de se mobiliser contre l'islamophobie et les violences faites aux femmes.

Le NPA 31 appelle la population toulousaine à participer massivement au rassemblement en solidarité avec Kadidja

et avec toutes les victimes de l'islamophobie organisé par le CCIF Toulouse (Collectif contre l'islamophobie en France),

mardi 31 mars à 18 h, place du Capitole

Toulouse, le 27 mars 2015


Mise à jour le Vendredi, 27 Mars 2015 17:51
 
Communiqué du NPA 31 à la suite du premier tour des élections départementales Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mardi, 24 Mars 2015 15:52

Le premier tour des élections départementales a été marqué par une forte abstention alors que tous les grands partis en avaient fait un enjeu national d’importance. Bien qu’en baisse par rapport au précédent scrutin, cela souligne la rupture entre les classes populaires, le monde du travail, et les partis institutionnels plus soucieux des intérêts des classes dominantes que de ceux de la population.

C’est la politique du gouvernement qui relance l’UMP et Sarkozy comme elle nourrit l’inquiétante montée du Front National qui, dimanche prochain, sera présent dans presque la moitié des circonscriptions de Haute-Garonne. Cette situation traduit la désespérance d’une grande partie du monde du travail et la crise sociale et politique que génère l’offensive contre la population mise en œuvre par les gouvernements successifs pour alimenter les profits d’une minorité de patrons et de banquiers.

Loin de porter une réponse à la crise qui corresponde aux intérêts de la population, Marine Le Pen et le FN n’ont qu’une ambition : aller au pouvoir pour servir les intérêts des classes dominantes avec encore plus de brutalité, en prenant celles et ceux issus de l’immigration comme boucs émissaires pour mieux attaquer l’ensemble du monde du travail. Face à cette menace, nombreux seront celles et ceux qui voudront, au second tour, voter contre le FN, battre l’extrême droite. C'est pourquoi, en Haute-Garonne, face à la possibilité d'élection de membres du FN, nous appelons à battre l’extrême droite.

Les élections ne sont pas un rempart contre les politiques antisociales et la montée de l’extrême droite ou contre le retour de Sarkozy qui joue de plus en plus sur le même terrain que Le Pen.

C'est la mobilisation des salariés et de la population qui fera reculer ces politiques de droite, comme par exemple il y a quelques mois le mouvement qui a forcé le conseil général de Haute-Garonne à maintenir le financement de l'accueil des jeunes majeurs étrangers isolés.

Pour s’opposer au retour de l’UMP comme à la montée de l’extrême droite, il est indispensable de combattre la politique du gouvernement PS-Medef. Il est urgent que les salariés et leurs organisations reprennent le chemin des mobilisations pour combattre les politiques pro-patronales et la montée des droites extrêmes qui en est la conséquence. La journée de grève et de manifestation du 9 avril sera une étape importante dans le bras de fer avec ce gouvernement, en particulier pour défaire la loi Macron. L’enjeu est de regrouper une opposition populaire unifiant tous les combats contre l’austérité, le chômage et le racisme.

Toulouse, le 24 mars 2015

 
Communiqué du NPA31 / La préfecture applique de manière zélée la politique raciste du gouvernement ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mardi, 24 Mars 2015 15:37

Samedi 21 mars à Toulouse comme dans de nombreuses autres villes, avait lieu une manifestation antiraciste dans le cadre de la journée internationale contre le racisme. Dans un contexte où le gouvernement poursuit et aggrave les politiques racistes de ses prédécesseurs et où le contexte post-attentats a libéré la parole et les actes islamophobes, faire entendre une voix antiraciste était un devoir absolu pour tous les progressistes.

Non contente d'appliquer avec zèle les politiques racistes du gouvernement envers les sans-papiers, les Rroms, les musulmanEs, etc, la préfecture s'en est faite le relais politique en faisant tout pour empêcher la manifestation de se tenir.

Cela a commencé avant la manifestation, en faisant courir le bruit que la manifestation était « à haut risques » et en lui interdisant l'accès au centre-ville.

Cela s'est poursuivi pendant la manifestation, avec un dispositif policier démesuré, des contrôles d'identité et fouilles au corps sur celles et ceux souhaitant se rendre à la manifestation.

Et malgré l'absence d'incident, cela s'est poursuivi après la manifestation par de nouveaux contrôles d'identité injustifiés en sortie de manifestation.

Alors que d'autres manifestations peuvent défiler sans problème en centre-ville, y compris le matin même de cette manifestation, c'est bien un choix politique qu'a fait la préfecture en agressant spécifiquement une manifestation antiraciste, et en poussant l'indécence jusqu'à faire la chasse aux sans-papiers sur la manifestation, en multipliant les contrôles d'identité.

Après s'être attaquée aux droits des femmes le 7 mars dernier, la préfecture assume donc ouvertement son rôle très politique, se faisant le relais du gouvernement dans ce qu'il a de plus réactionnaire, contre les droits des femmes et dans ses politiques racistes. Sans même parler de son homologue tarnaise qui laisse s'installer librement des milices fascisantes autour de Sivens. Comment s'étonner alors de la montée du Front national ?

Face à cela, nous regrettons que certaines organisations aient une nouvelle fois failli à leurs responsabilités, en brillant non seulement par leur absence, voire pour le PCF et le PG en s'opposant publiquement à la manifestation par voie de presse... alors même que ces organisations y participaient à Paris, exactement sur les mêmes bases !

Dans ce contexte particulièrement difficile, réunir 400 personnes dans la rue contre le racisme et l'islamophobie est un premier succès. Cela doit être le point de départ pour le renouveau d'un mouvement antiraciste de masse, seul à même de mettre en échec le racisme d’État et son pendant d'extrême droite.

Toulouse, le 24 mars 2015

 
Communiqué NPA31. Élections départementales Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Jeudi, 19 Mars 2015 17:14

Communiqué NPA31. Élections départementales : Depuis 30 ans les politiques de droite et de gauche ont fait le jeu du FN

Ce dimanche 22 mars aura lieu le premier tour des élections départementales dont tous les grands partis institutionnels ont fait un enjeu national. Au sein du monde du travail, des classes populaires, le parti de l'abstention pourrait être le premier parti de France.

Bien difficile pour Valls et les autres de convaincre les victimes de leur politique toute dévouée au Medef de voter pour les candidats du PS.

Sarkozy et les candidats de la droite, après avoir mené la même politique pendant 5 ans voudraient faire croire qu'ils feront autre chose qu'une austérité renforcée, augmentant encore le chômage, la précarité et le recul des salaires. Ils se fichent du monde. S'ils font autre chose, ce sera une politique plus à droite encore, une politique proche de celle du FN.

Oui, droite et gauche mènent depuis trente ans la même politique au service des patrons, des choix des entreprises du CAC 40, d'attaques répétées contre les salarié-e-s, les chômeurs, chômeuses, les jeunes, les immigré-e-s, dont profite le FN.

C'est bien pourquoi on ne peut croire Valls quand il prétend sonner l’alarme face à la montée de Marine Le Pen. Il espère ainsi sauver des postes pour le PS, tout comme Sarkozy quand il accuse le PS de faire le jeu du FN.

Marine le Pen les double sur le terrain de la démagogie en osant se présenter comme défendant les intérêts des salariés, des classes populaires. Pur mensonge, elle n'a qu'un souci, accéder au pouvoir pour servir son monde, celui des riches, des patrons. Accéder au pouvoir en flattant les préjugés, le racisme, la xénophobie qui grandissent sur le terrain de la démoralisation, du recul social, du chômage, de l’absence de perspectives pour mieux soumettre la population aux intérêts du patronat et des banques. Elle et son parti sont les pires ennemis du monde du travail.

 

Face à l'austérité gouvernementale, face aux désirs de revanche de Sarkozy et des siens, contre la menace du FN, les salarié-es, les chômeurs et les chômeuses, les jeunes, toutes celles et tous ceux qui n'en peuvent plus de ces cadeaux aux riches, n'auront pas la possibilité en Haute-Garonne de voter pour des candidats et des candidates anticapitalistes soutenus par le NPA ou Lutte ouvrière.

Mais pour lutter efficacement contre l'austérité, le racisme et le FN, ce qui est essentiel c'est qu'émerge dans les luttes, une véritable opposition populaire unifiant tous les combats, contre l'austérité, contre le chômage, contre le racisme, pour la défense des droits sociaux et démocratiques, qui soit une réponse collective en faveur des intérêts du plus grand nombre, contre les choix capitalistes, pour préparer un affrontement avec ce gouvernement qui fait le jeu de la droite et de l'extrême-droite.

Lutter contre le FN, c'est agir pour que la  journée de grève et de manifestation du 9 avril, après celle du 21 mars contre tous les racismes (manifestation à 14h métro Empalot), soit un succès qui permette le plus large rassemblement des victimes de l'offensive du gouvernement et du Medef, pour préparer une mobilisation  d'ensemble afin de changer le rapport de force et en finir avec les politiques d’austérité.

Toulouse, le 19 mars 2015

Mise à jour le Jeudi, 19 Mars 2015 17:17
 
Communiqué NPA31 : soutien aux postiers de Balma en grève Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Jeudi, 19 Mars 2015 17:09

Depuis le 23 février, les postier-e-s de Balma mènent une grève largement majoritaire contre la fermeture du centre de distribution. Cette fermeture entrainerait leur délocalisation sur d'autres centres toulousains. Tournées plus longues, heures supplémentaires non payées, au minimum un poste de travail supprimé, voilà les conséquences désastreuses de l'opération financière de La Poste.

Le premier licencieur de France (80.000 en 10 ans) avait pourtant acquis les locaux pour un franc symbolique en 1995. Mais elle n'a pas trouvé mieux que de se revendre à elle-même (plus précisément à sa filiale Poste Immo) les locaux, et de payer un loyer d'environ 80.000€/an. Ce loyer est aujourd'hui l'excuse pour fermer le centre, et pouvoir le revendre au prix du marché balmanais. Face à ce scandale, les grévistes sont maintenant dans leur 4ème semaine de grève. Plus généralement, pause méridienne, licenciements, réorganisations, fermetures, …, les raisons ne manquent pas aux postiers pour se mobiliser !

Les postiers de Basse Normandie nous ont récemment montré qu'en faisant grève tous et toutes ensemble, on peut remporter des victoires. Nous soutenons les revendications des grévistes et appelons à la solidarité la plus large, financière notamment pour la caisse de grève, mais aussi à l’amplification du soutien par les usagers, pour la défense de ce service de proximité.

Le combat de Balma, c'est le combat de tous-tes !
- Contre la fermeture du centre
- Pour le maintien des emplois, et le comblement du sous-effectif
- Pour le paiement de tous les jours de grève, et l’arrêt de toute répression des grévistes à la Poste,


Soyons nombreux au rassemblement de solidarité avec les postiers jeudi 19 mars à 16h45 devant le centre courrier de Balma !

Mise à jour le Jeudi, 19 Mars 2015 17:17
 
Communiqué NPA31 : La préfecture et le gouvernement contre les droits des femmes! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Dimanche, 08 Mars 2015 17:27

La préfecture et le gouvernement contre les droits des femmes!

Comme chaque année pour la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, une manifestation unitaire était organisée à Toulouse ce samedi 7 mars. Cette manifestation se déroulait dans un contexte particulier, où les droits des femmes sont en net recul : fermeture de centres IVG, mais aussi menace de fermeture du Planning familial 31.

Mais non content d'attaquer quotidiennement les droits des femmes au travers de sa politique , et de mesures "d'austérité" qui s'en prennent avant tout aux femmes, le gouvernement et la préfecture sont allés plus loin dans l'abjection en faisant tout pour empêcher cette manifestation.

Résultat, les quelques 300 motivé-e-s ont été contraint-e-s de partir de Marengo par le bord du canal, encadrés par un dispositif policier hallucinant, avec des centaines d'agents de police tout au long de la manifestation, jusqu'aux brigades fluviales sur la canal.
Ce dispositif hallucinant et particulièrement viriliste pour l'occasion était du jamais vu sur une manifestation féministe, une sorte de bras d'honneur aux droits des femmes assumé ouvertement par le gouvernement et la préfecture.

Le NPA31 dénonce cette grave provocation contre la liberté de manifester et plus particulièrement contre les droits des femmes. Il réaffirme son engagement à lutter pour les droits des femmes, contre la fermeture du Planning familial 31, pour le libre accès à l'IVG, contre les violences faites aux femmes et plus généralement pour l'émancipation et l'égalité réelle entre hommes et femmes.

Toulouse, le 8 mars 2015

Mise à jour le Dimanche, 08 Mars 2015 17:31
 
Communiqué du NPA 31 / Moudenc fait gazer une manifestation de syndicalistes devant le Capitole Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Vendredi, 06 Mars 2015 17:56

Moudenc fait gazer une manifestation de syndicalistes devant le Capitole

La municipalité a l'intention de sortir la CGT de la Bourse du Travail (où elle est installée depuis 120 ans !) et de supprimer son aide au logement pour tous les syndicats toulousains. Elle a fait gazer ce jeudi par la police municipale 500 manifestants à l'appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires devant le Capitole.

Le NPA 31 condamne ces violences. Il appelle à défendre le droit syndical et à participer massivement à la manifestation du 11 mars à 15 h devant le Capitole et à la journée de grève du 9 avril pour le retrait de la loi Macron, nouvelle étape de la déréglementation du droit du travail.

NPA 31, Toulouse, le 6 mars 2015

En pièces jointes, les communiqués de Solidaires 31 et de l’UD CGT 31 sur le même sujet, qui annonce aussi une journée de mobilisation le 10 avril, jour du vote du budget par le Conseil municipal de Toulouse, si d'ici là la mairie UMP n'est pas revenue sur sa décision.

Mise à jour le Samedi, 07 Mars 2015 11:00
 
Communiqué du NPA / Non au «nouveau» projet de barrage de Sivens. Non à l’intervention policière! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Vendredi, 06 Mars 2015 17:42

Concernant le barrage de Sivens, le Conseil général du Tarn vient donc de choisir la plus mauvaise solution sur les deux qui étaient envisagées, à savoir celle qui se rapproche le plus de la proposition initiale. Par 43 voix sur 46, les élus s'entêtent dans un projet surdimensionné et entièrement au service de l'agriculture productiviste.

Dans le même temps le Conseil général s'empresse de demander l'évacuation de la ZAD qui est immédiatement engagée par Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur. Ils démontrent à nouveau qu'ils sont beaucoup plus prompts à réprimer les opposants qu'à faire cesser les violences exercées par les milices pro-barrage.

Le NPA affirme toute sa solidarité avec celles et ceux qui ne se laissent pas abuser par ce faux abandon du projet initial et qui continuent le combat à Sivens comme ailleurs contre les grands projets inutiles imposés. Avec elles et eux nous continuerons à réclamer justice pour Rémi Fraisse et l'abandon de toutes les poursuites contre les inculpéEs.

Montreuil, le 6 mars 2015

 

 
Communiqué de la LDH / Sivens : éviter un nouveau drame ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mercredi, 04 Mars 2015 17:12

Les informations que nous parviennent aujourd’hui directement de la ZAD du Testet, concernant les événements autour de l’affaire du barrage de Sivens et qui sont d’ailleurs rendues en partie publiques dans les médias, confirment qu’une nouvelle étape dans l’escalade de la violence a été franchie. Un syndicat agricole s’arroge, en toute illégalité, le droit d’établir un blocus autour de la ZAD du Testet dont l’objectif est clairement affirmé : isoler et affamer les occupants de la ZAD.

Cette situation intolérable, qui engendre des gênes majeures pour tous les habitants, constitue une atteinte au droit fondamental de libre circulation des citoyens, et semble bénéficier d’une relative tolérance de la part des autorités et des forces de l’ordre présentes.

La Ligue des droits de l’Homme dénonce cette situation et alerte les pouvoirs publics qui, par leur silence et leur inaction, porteraient une lourde responsabilité en cas de nouveau drame.

A l’approche d’une décision qui doit intervenir vendredi 6 mars, la situation se dégrade de manière alarmante, sur le terrain : chasses à l’homme, agressions, contrôles illégaux…

Dans un tel contexte, la LDH considère que les conditions d’un débat démocratique portant sur la gestion et l’utilisation de l’eau en lien avec l’agriculture de demain, dans le cadre d’un projet territorial, ne sont pas réunies, et qu’il n’est pas souhaitable qu’une décision soit prise à cette date par le conseil général du Tarn.

La LDH demande au gouvernement de prendre ses responsabilités, en adoptant au plus vite les mesures d’apaisement nécessaires.

Paris, le 4 mars 2015

 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 2 sur 58


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!