Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Non au racket de Total sur les carburants Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Dimanche, 15 Juin 2008 20:39

De Margerie, patron de Total, peut répéter qu’« il faudra s’habituer à un pétrole cher », et Christine Lagarde, ministre de l’économie, qu’« il faut changer ses habitudes, et rouler à vélo », ça ne passe pas.


Les marins pêcheurs, routiers, ambulanciers et taxis manifestent et bloquent les ports et le trafic routier. Ils ont raison de lutter. Ils veulent un tarif « professionnel » du gasoil de 0,60 euro/litre par l’exonération des taxes. Mais cette revendication laisse sur la touche les salariés qui sont obligés d’utiliser leur voiture pour aller bosser ou comme outil de travail. L’augmentation des prix des carburants est une ponction insupportable sur un pouvoir d’achat déjà lourdement entamé par la hausse des autres dépenses contraintes : loyer, denrées alimentaires, gaz et électricité...


ILS POMPENT… DANS NOS POCHES!


Ces trois dernières années, les cinq grandes compagnies étrolières Exxon Mobil, Texaco, BP, Royal Dutch Shell et Total ont distribué plus de 150 milliards e dollars à leurs actionnaires… Usant de tous les moyens, y compris la guerre, comme en Irak en 003, elles pillent les ressources en hydrocarbures de la planète et se partagent l’essentiel du marché mondial du pétrole.


Total a réalisé 13,2 milliards d’euros de bénéfices en 2007, et 3,25 milliards au premier trimestre 2008. Rien d’étonnant ! UFC Que Choisir? vient de révéler qu’en France et en Europe, la compagnie a réduit ses capacités de raffinage de gasoil, créant artificiellement une demande supérieure à l’offre. Résultat : + 47 % de profit sur le gasoil ! Et les 30 millions d’euros que Total s’est enfin décidé à rajouter dans la « prime à la cuve » des ménages modestes, ne font pas le compte. C’est peanuts !


La taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP) rapporte à l’État 61 centimes par litre de sans plomb 95 et 42 centimes par litre de gasoil auxquels s’ajoutent les rentrées assurées par la TVA : 19,6 % du prix des carburants. Taxes insupportables pour le Rmiste, légères pour le millionnaire !

LES PROFITS OU LA VIE : IL FAUT CHOISIR !

L’État, les trusts pétroliers et les spéculateurs se font du fric sur notre dos et pillent la planète ! Cela doit cesser !
Exigeons immédiatement :
• une loi de blocage des prix des carburants, des loyers et des denrées alimentaires de base ;
• une augmentation de 300 euros net par mois des salaires, retraites et minima sociaux ;
• la gratuité des transports en commun et des parkings,
et la prise en charge à 100 % par l’employeur des frais de déplacement domicile-travail des salariés ;
• la mise en application du chèque transport carburant pour celles et ceux qui ne bénéficient pas de transports collectifs*.


Mais ces mesures d’urgence ne peuvent suffire.
L’humanité ne peut continuer à laisser le profit capitaliste lui dicter sa loi et rompre les équilibres écologiques de la Terre. En France, la renationalisation de Total sous le contrôle des salariés s’impose, sans indemnités pour les gros actionnaires. N’ont-ils pas déjà suffisamment sévi, après la pollution des côtes bretonnes de l’Erika et l’explosion d’AZF à Toulouse ? Et, en 2007 encore, ils n’ont consacré que 3% des bénéfices de l’entreprise
aux énergies renouvelables. Seul un service de l’énergie 100 % public pourra en même temps satisfaire
les besoins sociaux en énergie et choisir de respecter l’environnement et les droits des peuples du Sud sur
leurs ressources naturelles.


OUI, UN AUTRE CHOIX DE SOCIÉTÉ EST POSSIBLE EN COMMENÇANT PAR LE PARTAGE DES RICHESSES!

 

Tract au format PDF

Mise à jour le Samedi, 21 Juin 2008 18:46
 


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!