Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



Actualité politique internationale
Rassemblement de soutien au peuple palestien, lundi 19 novembre, 18 h, Capitole Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Dimanche, 18 Novembre 2012 19:04

POUR EXIGER :

LA LEVÉE IMMÉDIATE DU BLOCUS ET L'ARRÊT DES BOMBARDEMENTS SUR GAZA
LA FIN DE L'IMPUNITÉ D'ISRAËL
LA RECONNAISSANCE, PAR LA FRANCE ET L'UE, DE L'ÉTAT DE PALESTINE

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN
LUNDI 19  NOVEMBRE à 18 HEURES
PLACE DU CAPITOLE

à l'appel du Collectif Solidarité Palestine 31
dans le cadre de la journée nationale de solidarité


Collectif Solidarité Palestine 31 : AP31, AFPS, CCFD, CCIPPP, Le Cri, Génération Palestine, GUPS, LDH, Maison de Quartier de Bagatelle, Mouvement de la Paix (Comité 31), MRAP, Parténia, Stop Apartheid Toulouse, FSU, Solidaires, UD-CGT, Les Alternatifs, C&A, EELV, FASE, GA, GU, MJCF, Motivé-e-s, NPA, PCF, PG, Partit Occitan

 
Stoppez un nouveau massacre israélien à Gaza : boycott d'Israël maintenant ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Dimanche, 18 Novembre 2012 18:52

Déclaration du BNC
Stoppez un nouveau massacre israélien à Gaza :
Boycott d'Israël maintenant !

bdsPalestine occupée, 15 novembre 2012 – Le 8 novembre, Israël a mené une attaque sur des civils dans la bande de Gaza occupée et assiégée, abattant Ahmad Abu Daqqa, 13 ans, alors qu'il jouait au football avec ses amis. Au 14 novembre, Israël avait intensifié ses attaques sur Gaza et commencé à réaliser un plan d'agression intense qui au moment où nous écrivons a tué au moins 15 Palestiniens dont au moins six enfants, et blessé 150 autres, en majorité civils.

Malgré les rapports biaisés du contraire par les médias occidentaux, il est clair qu'Israël a débuté et intensifié ce nouvel assaut [1] à la veille de ses prochaines élections parlementaires. Ce qui souligne la formule israélienne éprouvée : des corps palestiniens pour des voix [2].

Il est utile de noter qu'une grande majorité des habitants de Gaza sont des réfugiés, nettoyés ethniquement par les milices sionistes puis par l'État d'Israël pendant la Nakba de 1948 et privés par Israël de leur droit au retour à leurs foyers d'origine, droit ratifié par l'ONU.

Mise à jour le Dimanche, 18 Novembre 2012 18:53
Lire la suite...
 
Contre l'agression israélienne à Gaza ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Vendredi, 16 Novembre 2012 09:28

Depuis plusieurs jours, l'armée israélienne a intensifié bombardements et incursions sur le territoire palestinien de la bande de Gaza, causant la mort de plusieurs civils palestiniens, dont des enfants.

Une nouvelle étape a été franchie par le gouvernement israélien en assassinant Ahmad Jabbari, chef de la branche militaire du Hamas.

Aujourd'hui, l'Etat d’Israël a officiellement annoncé et repris ses opérations militaires contre Gaza, infligeant à nouveau bombardements, morts et destructions à la population gazaouie, soumise à un blocus illégal et inhumain depuis 2007. Ceci entraîne des répliques qui touchent aussi des civils israéliens.

Nous déplorons toutes les victimes civiles, mais  nous considérons qu'Israël en rompant le cessez-le-feu et déclenchant l'agression en porte la responsabilité.

Nul n'a oublié les massacres perpétrés par la même armée israélienne lors de l'offensive « Plomb durci » de 2008-2009, se soldant par la mort de près de 1 500 Palestiniens et que les mêmes prétextes avaient été invoqués par le gouvernement israélien pour justifier cette attaque meurtrière. C’était, comme aujourd’hui, la veille d’une échéance électorale en Israël. Et comme en 2008, les attaques de l'armée israélienne se poursuivent aujourd'hui malgré un accord de cessez-le-feu obtenu grâce à la médiation égyptienne, et respecté par les Palestiniens jusqu'à l'assassinat du responsable du Hamas.

Benyamin Netanyahou, qui a annoncé l’alliance de son parti avec celui du leader d’extrême droite Avigdor Lieberman, utilise à l'évidence cette attaque contre la bande de Gaza pour des considérations électorales.

Ce gouvernement œuvre aussi méthodiquement à torpiller la démarche palestinienne à l’ONU. Il clame haut et fort sa volonté de renverser l’Autorité palestinienne, voire de liquider sa direction si la Palestine devient membre de l’ONU.

Le Collectif Solidarité Palestine 31 condamne les assassinats dits ciblés et les attaques contre la population assiégée de Gaza.

Le Collectif appelle le gouvernement français à faire pression sur Israël afin que ce déferlement de violence meurtrière cesse, qu’Israël lève immédiatement le blocus de la bande de Gaza et réponde positivement à la légitime demande palestinienne d’adhésion à l’ONU.

Préserver les chances de la paix suppose, de la part de la communauté internationale comme du gouvernement français, de mettre fin à l'impunité d'Israël. Cela passe par des sanctions et non par des primes à l'occupation comme le fait régulièrement l'Union européenne.

Le Collectif Solidarité Palestine 31 appelle à un rassemblement de solidarité avec Gaza

samedi 17 novembre à 16 h 30

allées Franklin-Roosevelt à Toulouse

sur les mots d'ordre suivants : Arrêt des  bombardements sur Gaza / Levée immédiate du blocus de Gaza / Un Etat palestinien admis à l'ONU / Halte à l'impunité d'Israël : des sanctions immédiates

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (TractNPA31-2012-11-07Verso.pdf)TractNPA31-2012-11-07Verso.pdf[ ]34 Kb
Mise à jour le Vendredi, 16 Novembre 2012 15:40
 
Communiqué du NPA Pays basque / Pétition pour la libération d'Aurore Martin Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Jeudi, 08 Novembre 2012 00:17

Pour la libération immédiate d’Aurore Martin

Pour les droits des prisonniers politiques basques

Pour leur libération

Toutes et tous à Bayonne

Le 10 novembre 2012

15 h 30, place des Basques

Autocollant_NPAIl y a désormais un prisonnier politique basque de plus : Aurore Martin. Et il n’est plus temps de s’interroger, cinq jours après son arrestation, sur le degré d’implication de Hollande. L’application par Valls du mandat d’arrêt européen contre Aurore n’a bien évidemment rien de « fortuit », contrairement aux déclarations cyniques du premier flic de France. La provocation policière est au service d’une mauvaise cause : tenter de briser le chemin vers la paix tel qu’engagé en Pays basque. Mais personne d’entre nous ne tombera dans le piège tendu. Bien à l’inverse, nous allons, ensemble, avec Bake Bidea dont le NPA est partie prenante, approfondir la lutte pour la paix. Cela passe au premier rang par le respect des droits des prisonniers basques, dont Aurore Martin, arrêtée, livrée à la police de Rajoy qui, avec Hollande-Valls veut lui faire payer son combat pour une solution négociée en Pays basque, maintenant. Le NPA réaffirme : les provocateurs en seront pour leurs frais.

Mobilisons-nous massivement pour revendiquer la libération de tous les presos et leur retour au Pays basque détenteurs/détentrices de tous leurs droits, de même pour les réfugié-e-s, ainsi que, dans l’immédiat :

– le regroupement des prisonnier-e-s au Pays basque,

la libération des prisonnier-e-s malades, de celles et ceux qui sont « conditionnables » ou  qui ont accompli les 2/3 de leur peine,

– la fin des mesures d’exception (dispersion, mesures d’isolement…),

l’abrogation des mesures qui mènent à une condamnation à perpétuité,

la fin de la persécution des réfugié-e-s politiques basques.

NPA Pays basque, 6 novembre 2012

Pétition pour la libération immédiate d'Aurore Martin

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N31490

Signez, faites suivre...Signez, faites suivre...Signez, faites suivre...

Mise à jour le Vendredi, 09 Novembre 2012 10:28
 
Communiqué du Collectif pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Mercredi, 07 Novembre 2012 11:26

Les déclarations de François Hollande tenues lors de sa conférence de presse avec Benjamin Netanyahou marquent un alignement de la diplomatie française sur le gouvernement israélien

En contradiction avec l'engagement du député socialiste signataire d'une proposition de résolution de l'Assemblée nationale reconnaissant l'Etat palestinien à l'ONU, du candidat François Hollande et de sa 59e proposition. Le président François Hollande a cautionné la droite et l'extrême droite israéliennes qui refuse de geler la colonisation de la Cisjordanie, comme le demande Mahmoud Abbas afin de reprendre les négociations.

La visite commune à Toulouse de François Hollande et Benjamin Netanyahou, et plus encore les propos convergents qu'ils ont tenus, obscurcissent le sens de l'indispensable lutte contre l'antisémitisme en la subordonnant à un objectif au contour mal défini de lutte contre le terrorisme. Elle a mis en scène une solidarité entre la France et Israël dans cette lutte, dédouanant par là la politique des dirigeants actuels d'Israël de ses évidentes dimensions terroristes.

Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens tient pour inacceptable une telle reculade de la politique étrangère française. Il réaffirme avec force que la France doit au contraire mettre en œuvre des mesures fortes pour sanctionner l'Etat d'Israël et sa politique (colonisation, blocus de Gaza et assassinats répétés, répression du mouvement de résistance civile, emprisonnement de milliers de Palestiniens), politique du gouvernement israélien qui rend vide de sens l’idée même de négociations.

Le Collectif national appelle l'ensemble de la population à maintenir et amplifier les mobilisations pour que justice soit rendue au peuple palestinien.

Paris, le mardi 6 novembre 2012

Signataires : Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) - Alliance for Freedom and Dignity (AFD) - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions et pour l’Aide aux Citoyens (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba : association des libertés, droits de l’Homme et non-violence - Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) - Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Paix (CJACP) - Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) - Confédération Générale du Travail (CGT) - Confédération paysanne - Droit-Solidarité - Europe-Ecologie / les Verts (EE-LV) - Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Gauche Anticapitaliste (GA) - Gauche Unitaire (GU) - Génération Palestine - La Courneuve-Palestine - Le Mouvement de la Paix - Les Alternatifs - Les Femmes en noir -  Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Liberty (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Mouvement Politique d’Education populaire (M’PEP) - Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Organisation de Femmes Egalité - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires

 
Liberté pour Aurore Martin, non à l’exécution du mandat d’arrêt européen! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Vendredi, 02 Novembre 2012 12:42

Communiqué du NPA

 

aurore-martin.jpegNous condamnons fermement l’arrestation d’Aurore Martin, militante de Batasuna au Pays basque Nord. Cette militante politique risque 12 ans de prison dans l’Etat espagnol pour avoir participé à des réunions publiques de l’autre côté des Pyrénées. Cela est tout simplement inacceptable et correspond à une véritable remise en cause de la liberté d’expression.

Nous ne pouvons pas tolérer que cette militante qui a été contrainte à la clandestinité depuis le 21 décembre 2010 soit expulsée vers Madrid où sa condamnation est assurée. Le mandat d’arrêt européen (MAE) ne doit pas s’appliquer. Ironie de l’histoire la première exécution du MAE contre une ressortissante du Pays basque Nord risque de voir le jour sous un gouvernement à majorité socialiste.

Le NPA réaffirme qu’il n’y aura pas de solution à la question basque sans passer par le droit à l’autodétermination. Les dernières élections au Pays basque Sud confirment cette affirmation. Nous participerons à la manifestation du 10 novembre à Bayonne en faveur des droits des prisonniers basques. Nous restons disponibles pour toute action de solidarité et de mobilisation pour exiger et obtenir la libération d’Aurore Martin.

Montreuil, le 1er novembre 2012

Mise à jour le Vendredi, 02 Novembre 2012 12:44
 
L’avenir des travailleurs européens se joue en Grèce Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Vendredi, 25 Mai 2012 17:47

L’avenir des travailleurs européens se joue en Grèce

Déclaration de la IVe Internationale

Depuis deux ans le peuple grec lutte contre l’austérité imposée par la « Troïka » (le FMI, la Commission européenne et la Banque centrale européenne). Après dix-sept journées de grève générale, après les manifestations massives et les occupations des places par les aganaktismeni (indigné-e-s), après les occupations des entreprises, il a rejeté lors des élections du 6 mai les partis qui ont accepté les « mémorandums » imposés à la Grèce par plus de 60 % de suffrages exprimés et a accordé 37 % aux partis à la gauche du libéralisme antisocial du PASOK.

Lire la suite...
 
Solidarité avec le peuple grec, non à l'Europe de l'austérité Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Jeudi, 24 Mai 2012 13:04

Communiqué du NPA

Le sommet européen informel qui se tient à Bruxelles prétend discuter de solutions à la crise grecque. Cette crise n'est pas celle de la Grèce mais bien celle de l'Union européenne soumise à la volonté des banques et des gouvernements qui les servent. Elle est la conséquence de politiques qui ne visent qu'à entretenir la course au profit des financiers. Les dirigeants de cette Europe capitaliste refusent d'entendre la volonté du peuple grec qui a rejeté les politiques d'austérité comme les partis qui ont voulu les lui imposer. Ils veulent imposer à tous les peuples leur pacte budgétaire, c'est à dire
l’austérité comme seul horizon.

Ces politiques conduisent à la récession économique non seulement en Grèce mais dans tous les pays d'Europe.

Les travailleurs et le peuple grecs ne sont en rien responsables de la dette que l'on voudrait leur faire payer. C'est aux fauteurs de crise de payer, les grands groupes industriels et financiers.  Il n'y a pas d'autre issue que d'imposer un moratoire sur le paiement de la dette en vue de son annulation.

Le NPA apporte son soutien le plus total au peuple grec. Sa lutte est la nôtre. Nous souhaitons qu'il réussisse à imposer dans les élections comme dans les mobilisations un gouvernement de toute la gauche sociale et politique qui refuse l'austérité et soit en mesure d'imposer l'annulation de la dette. C’est dans cette perspective que nous souhaitons que se rassemblent toutes les forces anti-austérité comme Syrisa, Antarsya, le KKE et les syndicats.

Montreuil, le 24 mai 2012

 
Tract hebdo : L’Europe de nos luttes contre leur Europe de l’austérité! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Mardi, 28 Février 2012 15:56

Mercredi 29 février, les syndicats ont appelé à une journée d'action européenne contre l’austérité et un nouveau traité européen qui, toujours au nom de la réduction des déficits publics, veut réduire les dépenses publiques et durcir encore les politiques d’austérité.

Dans toute l’Europe, l’austérité provoque des catastrophes sociales…

Le peuple grec est le plus durement attaqué par les institutions européennes au service des banquiers et des spéculateurs. Mais les baisses de salaires, la destruction des retraites, les destructions d’emplois sont déjà lancées dans tous les pays, au Portugal, en Belgique, Italie, Espagne, Grande-Bretagne… En France, Sarkozy met les bouchées doubles. Il fait voter par procédure d'urgence sa TVA antisociale. Il s’en prend au droit du travail avec ses « accords emploi compétitivité ». Il veut contraindre les chômeurs au travail obligatoire…

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (TractNPA31-2012-02-28.pdf)TractNPA31-2012-02-28.pdf[ ]67 Kb
Téléchargez ce fichier (TractNPA31-2012-03-01.pdf)TractNPA31-2012-03-01.pdf[ ]66 Kb
Mise à jour le Mercredi, 29 Février 2012 16:39
Lire la suite...
 
Grèce : communiqué de l’Assemblée des travailleurs de l’hôpital autogéré de Kilkis Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Vendredi, 24 Février 2012 17:59

KilkisComme cela avait été décidé, l’occupation de l’Hôpital général de Kilkis commence en dépit des médecins, des politiciens et des syndicalistes installés. Malgré les tentatives désespérées des échelons les plus élevés de la bureaucratie syndicale, qui ont abandonné l’Assemblée générale des travailleurs de l’hôpital sous les huées et les sifflements, les présents, à l’unanimité, ont décidé de commencer l’occupation de l’hôpital le lundi matin 20 février et de mettre en place des groupes de travail et de responsabilité, qui travailleront sous le contrôle de l’Assemblée générale. L’information commence à se répandre largement et des médias et journalistes indépendants ont déjà manifesté leur intérêt. Les travailleurs sont conscients de l’énorme responsabilité qu’ils prennent par rapport aux patients, aux citoyens, à la société locale et aussi par rapport à eux-mêmes et aux personnes de leur entourage, et ils sont déterminés à amener leurs objectifs à terme, par des accords conclus par consensus et solidarité. Ces objectifs ne sont pas strictement sectoriels. Ils sont plus larges et ont un caractère politique. Les travailleurs de l’hôpital de Kilkis ne reconnaissent pas le gouvernement actuel, un gouvernement imposé et volontairement esclave d’autres intérêts, et déclarent l’auto-gouvernement de l’hôpital.

Mise à jour le Vendredi, 24 Février 2012 18:00
Lire la suite...
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 5 sur 20


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!