Site national npa2009.org

Agenda fourni par Demosphere Toulouse

Le site npa31.org est prévu pour que chaque comité y insère ses infos.

Contactez la commission web pour obtenir un compte vous permettant de rédiger des articles sur le site.



NOUVEAU PARTI ANTICAPITALISTE 31
Communiqué NPA31 suite à la manifestation du 21 février Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Mardi, 24 Février 2015 16:59

Un an après la grande manifestation du 22 février 2014 à Nantes, durement réprimée par les forces de l’ordre, et quatre mois après le meurtre de Rémi Fraisse, tué d’une grenade offensive dans le dos sur la ZAD du Testet, deux manifestations nationales étaient appelées à Nantes et Toulouse ce samedi 21 février, en soutien aux ZADs et contre le monde des bétonneurs.

Alors que la situation autour de la ZAD du Testet, mais aussi à Roybon, se dégrade de jour en jour avec la mise sur pied de véritables milices (dont certaines se revendiquent ouvertement de l’extrême droite) pour terroriser les opposants, l’enjeu de ces manifestations était très important.

Nous regrettons de n'avoir pas réussi à élargir la manifestation à un arc de forces plus important, car vu la gravité de la situation sur place, toutes les organisations progressistes auraient dû se retrouver dans la rue samedi. Dans ces conditions, réunir 800 personnes à Toulouse en pleines vacances scolaires et universitaires est une belle réussite, qui témoigne de la force de la mobilisation contre ces grands projets nuisibles, contre leur monde et contre les violences policières.

Contrairement à novembre, la préfecture de Haute-Garonne avait autorisé la manifestation, mais cela n'a pas empêché un dispositif policier particulièrement pesant. A la mi-parcours, des jets de peinture et cassages de vitrine « aveugles » (un magasin de chaussures par exemple) ont fourni le prétexte aux forces de l’ordre pour des gazages et matraquages non moins aveugles (des photographes de presse auraient notamment été matraqués).

Casser des vitrines ne fait pas partie de nos méthodes et nous ne pensons pas que cela fasse avancer la lutte, bien au contraire. Pour autant, nous ne mettons pas sur le même plan des dégâts matériels regrettables d'un côté et de l'autre, la mort d'un homme et les blessés graves qui l'ont précédée, résultant des violences des forces de l'ordre.

Ces événements, l'impunité jusqu'ici des responsables de la mort de Rémi Fraisse, la fuite en avant répressive qui a suivi, tout cela a vraisemblablement joué un rôle dans la situation aujourd'hui.

Il ne faudrait pas que ces incidents fassent oublier l’essentiel : la lutte pour l’arrêt immédiat de tous ces grands projets nuisibles et inutiles !

Toulouse, le mardi 24 février 2015

 
Manifestation de soutiens aux ZADs et contre le monde des bétonneurs - samedi 21 février Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Vendredi, 20 Février 2015 08:37

Le NPA appelle à la manifestation de soutien aux ZADs et contre le monde des bétonneurs, samedi 21 février 14h métro Capitole

Affiche manifestation du 21 février - soutien aux ZADs et contre le monde des bétonneurs

Mise à jour le Vendredi, 20 Février 2015 08:38
 
Communiqué NPA 31 / Contre la fermeture du Planning Familial 31 Nous ne nous laisserons pas faire ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Lundi, 09 Février 2015 18:36

Contre la fermeture du Planning Familial 31 ! Nous ne nous laisserons pas faire !

Le risque de fermeture du Planning Familial 31 fait peser une menace sur toutes les personnes pouvant être emmenées à s'y rendre : pour une demande d'IVG, pour l'accès à toutes les méthodes contraceptives pour des conseils, ou pour sortir de l'isolement suite à des violences ou à des questionnements personnels.

En tant qu'association intervenant dans le milieu scolaire, le Planning familial a également un rôle majeur dans l'éducation aux sexualités libres et diverses et à la prévention. La gratuité et la confidentialité permettent à toute une population précaire, et aux jeunes mineures, d'avoir accès à la contraception et en fait un outil indispensable d'éducation et de prévention.

Mais la fermeture du Planning Familial 31 aurait des conséquences plus large encore : quand un centre d’accueil et d'orientation féministe ferme, ce sont les droits des femmes en général qui sont attaqués, et au-delà tous les acquis des mouvement sociaux. Le refus de financement des dettes du Planning (à hauteur de 51 000 euros) par les institutions s'inscrit dans la période actuelle d'austérité dans laquelle les femmes sont les premières touchées, avec notamment la fermeture ou le risque de fermeture de plus de 200 centres IVG partout en France depuis 10 ans !

Cela entraînera également des licenciements économiques (de plus, faits malheureusement structurant mais pour autant inadmissibles dans la période économique et sociale actuelle, de salariées femmes, déjà fortement impactées par le chômage).

Nous devons dès à présent, comme à Paris où une mobilisation forte d'habitant-e-s, associations féministes, syndicats et partis politiques avait permis d'obtenir la ré-ouverture du centre IVG de Tenon, nous mobiliser contre la fermeture du Planning Familial 31 !

Au moment où nous célébrons les 40 ans de la loi Veil, ce serait un comble qu'une association qui a été à l'avant-poste de ce combat se voie fermée faute de financement.

Le NPA 31 participera à toutes mobilisations féministes en faveur des droits des femmes, trans et toutes populations risquant de tomber dans l'isolement avec la fermeture du Planning Familial 31 !

Dès à présent, construisons une riposte féministe large sur la ville de Toulouse afin de mener une lutte offensive pour le maintien du Planning Familial 31 !

Toulouse, jeudi 5 février 2015

En pièce jointe, l'appel du planning Familial 31 à la mobilisation. Prochaine échéance, à laquelle le NPA s'associe :

Rassemblement vendredi 13 février 16 h

Métro Jean-Jaurès, Toulouse



Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (ContreLaFermetureDuPF31.pdf)ContreLaFermetureDuPF31.pdf[ ]50 Kb
 
Communiqué du NPA 31 / Soutien aux ZADs contre le monde des bétonneurs ! Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique locale
Vendredi, 20 Février 2015 17:45

Le NPA 31, co-organisateur de la manifestation ce samedi 21 février, appelle la population et toutes les organisations progressistes à se mobiliser largement aux côtés des opposants à la construction du barrage de Sivens, en soutien aux ZADs, contre tous les grands projets nuisibles et imposés et leur monde, contre les violences policières et la destruction de la zone humide du Testet.

Les attentats du mois de janvier ont provoqué une très grande émotion qui a été instrumentalisée de la manière la plus odieuse par Hollande, Valls et Cazeneuve. Se faisant les défenseurs de la liberté d’expression, ils ont pris la tête d’une immense manifestation invitant des chefs d’Etat et de gouvernements aux pratiques plus qu’autoritaires dans leurs pays. Par cette opération de communication à grande échelle ils ont cherché à faire oublier leurs responsabilités dans le meurtre de Rémi Fraisse et la répression qui s’en est suivie. Si la liberté d’expression est un droit fondamental, sa défense ne peut être à géométrie variable. L’interdiction des manifestations du mois de novembre 2014 et la militarisation de l’espace public ont créé un précédent dangereux pour nos droits démocratiques.

Aujourd’hui, à Sivens et dans le Gaillacois, tout comme à Roybon, la situation continue de se dégrader. Des groupuscules d’extrême droite se présentant comme défenseurs du projet font régner la terreur. Intimidations, vols, destructions de biens, menaces de mort et agressions des opposant-e-s se multiplient. Ces expéditions « punitives » bénéficient d’une impunité totale, les gendarmes sur place minimisent les faits et ferment les yeux. Cette collaboration porte en elle les germes d’un nouveau drame. Sans attendre, les pouvoirs publics doivent prendre leurs responsabilités en mettant fin à tous ces grands projets inutiles et destructeurs de notre environnement, à Sivens et ailleurs.

Le NPA continuera à se battre :

– pour l’abandon de tous les grands projets inutiles et imposés,

– pour l’abandon de toutes les poursuites et la relaxe de tous et toutes les inculpé-e-s,

– pour la mise hors d’état de nuire des groupuscules d’extrême droite,

– pour que justice soit faite pour Rémi Fraisse.

Manifestation de soutien aux ZADs et contre le monde des bétonneurs

Samedi 21 février à 14 h, square Charles de Gaulle, métro Capitole

Toulouse, le 20 février 2015

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (NPA31-CommuniquéZADs-2015-02-20.pdf)NPA31-CommuniquéZADs-2015-02-20.pdf[ ]104 Kb
 
Tract hebdo / En Grèce, comme ici, ce n’est pas aux travailleurs de payer pour les banquiers ! … Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Mardi, 10 Février 2015 23:39

En Grèce, comme ici, ce n’est pas aux travailleurs de payer pour les banquiers ! Annulation de la dette !

La semaine dernière, la Banque centrale européenne (BCE) a décidé de priver les banques grecques d’une de leurs sources de financement en prétendant qu’aucun accord ne pourra être trouvé avec le nouveau gouvernement. Maintenant, à la veille du sommet européen, le ministre des finances allemand prend le relais en demandant au premier ministre grec, Alexis Tsipras, d’annoncer son plan de « redressement », un programme d’austérité, en en faisant une condition pour ouvrir les discussions sur la dette.

Ce sont des pressions inadmissibles contre le peuple grec pour le contraindre à accepter l’austérité qu’il a refusé, pour lui imposer la poursuite d’un programme d’ajustement qui a ruiné le pays et a aggravé la dette.

Assez des diktats de la Troïka et des créanciers !

La BCE comme Hollande ou Merkel méprisent totalement le peuple grec qui a osé rejeter leur diktat. Ils veulent le mettre à genou en obligeant le gouvernement issu des élections à renier ses propres engagements.

Pourtant Tsipras ne demande pas la lune, il ne demande même pas l’annulation de la dette, il se plie au cadre fixé par ses créanciers pour négocier un étalement des remboursements. Même cela est inacceptable pour les financiers et leurs hommes politiques.

Annulation de la dette !

Frappée par la crise et les cures d’austérité avec une brutalité particulière, la Grèce a été ruinée, le niveau de vie des classes populaires s’est effondré. Qu’importe, les travailleurs, les classes populaires, déjà saignés à blanc doivent payer.

Pourtant cette dette n’a servi qu’à sauver les banquiers et les grands patrons.

Le gouvernement, la droite, les médias nous expliquent que si les Grecs ne payent pas leur dette, cela coûtera 600 € par Français. Comme si c’était nous qui étions détenteurs de la dette grecque ! Bien au contraire, le gouvernement devrait annuler les 40 milliards d’euros qu’il en détient sans qu’il n’en coûte rien à la population. Aux banques de payer.

Solidarité avec les travailleurs et le peuple grecs

De l’argent, il y a en a. La BCE ne vient-elle pas de mettre plus de 1 000 milliards à la disposition des banquiers. Les actionnaires des entreprises du CAC 40 ont reçu 56 milliards d’euros de dividendes l’année dernière, une augmentation de 30 %. Entre novembre 2006 et mars 2007, l’évasion fiscale organisée par des filiales de la banque suisse HSBC se monterait à plus de 180 milliards d’euros !

Pour la bourgeoisie qui spécule sur les dettes comme pour ses hommes politiques il ne faut pas laisser croire qu’ils pourraient céder, même négocier.

La dette est une question de rapport de force politique. Nous sommes solidaires de nos sœurs et frères grecs. Leur défi est le nôtre. Quand la BCE, Merkel ou Hollande les attaquent, c’est nous aussi qu’ils attaquent et menacent. C’est pourquoi leur lutte est notre lutte.

Dimanche auront lieu des rassemblements, des manifestations de solidarité. Y participer, c’est défendre nos propres intérêts, ceux de tous les travailleurs par-delà les frontières.

Mardi 10 février 2015

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (TractNPA31-2015-02-10.pdf)TractNPA31-2015-02-10.pdf[ ]109 Kb
 
Communiqué du NPA / Le peuple grec ne doit rien ni à l’Etat français ni à la BCE Imprimer Envoyer
Actualité politique - Actualité politique internationale
Vendredi, 06 Février 2015 10:56

Le peuple grec ne doit rien ni à l’Etat français ni à la BCE

En décidant d’augmenter le taux et les garanties exigées de la Grèce, la Banque Centrale Européenne tente un coup de force contre le peuple grec et veut lui imposer la poursuite des politiques d’austérité qu’il a massivement rejetées.

Les 315 milliards de la « dette » grecque, dont les 40 milliards donnés par la France aux fonds européens, ont essentiellement servi aux banques d’Europe de l’Ouest, avec à leur tête les banques françaises, pour se rembourser des prêts consentis dans la dernière décennie, avec la bénédiction de la Banque centrale. Auparavant, c’étaient les contrats de ventes d’armes et des JO d’Athènes qui avaient profité aux principaux groupes capitalistes européens.

Cette « dette » n’a évidemment jamais profité au peuple grec qui n’a aucune raison de la rembourser. Ce sont au contraire les groupes capitalistes européens qui ont extorqué ainsi des milliards.

Le gouvernement français doit cesser d’exiger le remboursement de la dette grecque.

L’annulation totale de la dette grecque, ou même partielle comme le demande aujourd’hui le gouvernement grec, ne doit pas être payée par les contribuables français qui devraient « supporter » 700 euros comme le prétendent en chœur de nombreux dirigeants politiques du PS, de l’UMP ou du FN. C'est aux banques et aux financiers de payer la dette dont ils ont été et sont les principaux bénéficiaires.

Cela, il faudra l'intervention des travailleurs et des peuples pour l'imposer.

La crainte de tous les capitalistes européens et des partis qui les soutiennent est évidemment que l’exemple grec fasse tache d’huile et que les classes populaires de tous les pays d’Europe cessent de payer pour accroître les profits des banques et du patronat. Nous exprimons notre solidarité totale avec le peuple grec face aux capitalistes européens et ferons tout pour accroître les craintes de ces derniers.

Pour le NPA, la prochaine réunion de l'Eurogroupe, consacrée à la Grèce, devra être l'occasion d'une mobilisation européenne en soutien au peuple grec et pour l'annulation de la dette.

Montreuil, le 5 février 2015

Le NPA 31 s'associe à l'appel d'ATTAC Toulouse

Rassemblement de soutien au peuple grec

samedi 7 février 11 h

square Charles-de-Gaulle, Toulouse

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (NPA31-CommuniqueGrèce-2015-02-06.pdf)NPA31-CommuniqueGrèce-2015-02-06.pdf[ ]319 Kb
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 5 sur 195


Nouveau Parti Anticapitaliste 31 - Mentions légales / Respect de la vie privée

Unable to retrieve Items!