NPA Haute-Garonne

Ne nous laissons pas étouffer par le racisme et les violences policières !

De Minneapolis à Paris, la crise sanitaire a accéléré la restriction des libertés, aggravé la stigmatisation des pauvres et libéré les énergies nauséabondes de la xénophobie et du racisme. L’assassinat de Georges Floyd et la violente répression des mobilisations contre ce crime d’État montre les enjeux de cette séquence.
Un racisme systémique
Brahim Bouharam, Zined, Bouna, Adama Traoré, Georges Floyd... Les crimes racistes sont d’une cruelle analogie. Ils reflètent à quel point flics et fascistes (...)

"Mardis de la colère" : Toutes et tous mobilisé.e.s vers le 16 juin !

Le drame sanitaire, social, politique et écologique que nous traversons n’a pas seulement comme origine une pandémie mondiale… Mais bien la destruction de notre système de Santé, de Sécurité Sociale et d’Action Sociale.
Le gouvernement n’a pas écouté la grande mobilisation du monde de la Santé, des EHPAD, du secteur médico-social et de la Psychiatrie antérieure à la pandémie de COVID-19 et doit payer ses innombrables manquements.
La liste est trop longue des mensonges, des coups de com’, des “ségurs”, des (...)

Aéronautique : les patrons veulent faire payer la crise aux salariéEs

La pandémie du coronavirus a entraîné le quasi-arrêt d’un trafic aérien. Bien des compagnies aériennes, certaines menacées de faillite, demandent des reports de livraisons avant, sans aucun doute, d’annuler des commandes. Car le mythe d’une croissance continue du trafic aérien s’effondre : les experts doutent d’une reprise au niveau antérieur avant longtemps... Airbus a déjà annoncé la réduction d’un tiers de sa production.
Quelles conséquences pour l’emploi industriel ?
Alors que la direction d’Airbus (...)

Notre camarade Pierre Granet est décédé

Notre camarade Pierre Granet est mort ce 2 mai 2020 à son domicile. La tristesse et le vide que son départ créent sont immenses. Pierre connaissait beaucoup de monde et était apprécié de toutes et tous, bien au-delà des rangs de son parti, le NPA. Nous voulons lui rendre hommage à la mesure de l’engagement qui a été le sien pendant toute une vie, mais également à la mesure de la tendresse que nous avons pour lui. Pierre, alias Vimont, nous parlait souvent de sa jeunesse et de Mai 68. Militant dès le (...)

Plan de déconfinement : débrouillez-vous mais allez bosser !

Crédit Photo : DR
L’incohérence sanitaire, c’est tout ce qu’il faudra retenir du plan de déconfinement présenté cette après-midi par le Premier ministre à l’Assemblée nationale. Au-delà d’un certain nombre de mesures annoncées qui auraient du l’être dès le début de cette crise (et on sait ce que valent leurs annonces...), bien malin qui comprendra dans ce fatras de dates et d’exceptions la logique de santé publique qui prévaut. Une date générale de déconfinement annoncée, le 11 mai, sauf pour certains (...)

Le 1er mai, déconfinons notre rage contre le coronavirus et son monde !

La Journée internationale des travailleurEs s’inscrit dans une crise multiforme inédite, sanitaire mais également sociale et écologique majeure. Celle-ci est déjà pour les capitalistes un prétexte pour intensifier la guerre de classe. Ce 1er mai, nous avons donc encore plus de raisons qu’hier d’exprimer notre rage contre un système qui mène le monde à sa destruction.
Double peine pour les travailleurEs du monde entier
Partout dans le monde, ce sont les travailleurEs les plus fragilisés et les plus (...)

A Toulouse, la répression politique et les violences policières se multiplient pendant le confinement

Le 21 avril dernier, dans le quartier de la Roseraie à Toulouse, la police est intervenue dans une maison pour faire retirer de la façade une affiche demandant "Macronavirus à quand la fin ?". Les policiers ayant relevé l’identité d’une des colocataires qui l’occupent, cette dernière a été convoqué au commissariat central, puis mise en garde à vue pour le délit imaginaire d’outrage au chef de l’état. Celui-ci n’existe plus dans le droit français depuis 2013, la France ayant été condamnée par la Cour (...)

« Macronavirus » : A Toulouse, la répression politique s’accentue. Jusqu’où osera aller le gouvernement ?

COMMUNIQUE UNITAIRE
La semaine dernière, une toulousaine, habitante de la Roseraie, a fait 4 heure de garde à vue pour une banderole « Macronavirus, à quand la fin ? ». Cette répression politique a soulevé une large indignation.
Nous avons mis en place un collectif d’organisations syndicales, politiques, associatives pour dénoncer cette situation. Ce week-end, plus de 500 personnes solidaires ont envoyés des Selfies en tenant des panneaux « Macronavirus, à quand la fin ? » dont deux députés, des (...)

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ... | 816