NPA Haute-Garonne

Soutien du NPA 31 aux grévistes de TISSEO !

Entrant dans leur 7ème semaine de grève, les traminots de TISSEO sont toujours mobilisés pour une augmentation de salaire de de 20€ par mois. La direction, elle, ne veut pas dépasser 6,47 € ce qui ne couvre même pas l’augmentation de la mutuelle des salariés.
Refusant toute négociation, les dirigeants ont choisi l’intimidation, que ce soit avec un courrier de menaces de sanctions envoyé à 200 chauffeurs, ou par la plainte contre les syndicats qui organisent le « filtrage des bus ». Cette plainte a été (...)

Réchauffement climatique : les causes, l’état des lieux, les prévisions

Par François Favre, Comité NPA 32, membre de la Commission nationale écologie - Le 18 mai 2015 Source : Site du NPA 32
Les causes
Causes physiques Le climat de la Terre a toujours changé pour toutes sortes de raisons :
météorite
activité du Soleil
volcan
dérive des continents
et surtout la vie sur Terre (particulièrement les plantes)
Justement, la vie n’est possible que grâce aux gaz à effet de serre qui emprisonnent une partie de l’énergie du soleil. Sans eux il ferait trop froid pour que (...)

Ménard n’a pas sa place à Toulouse !

Ménard, maire d’extrême-droite de Bézier, soutenu par le FN, vient donner une conférence à Toulouse.
La politique de Ménard, nous la connaissons trop bien : stigmatisation des musulmans, nostalgie de l’OAS, politiques hostiles aux couches populaires et ordre moral !
Cet individu, les politiques et les idées qu’il défend doivent être combattues pied à pied. La division des opprimés, la haine des étrangers, et les petites provocations au relents vychistes ne devraient pas avoir leur place à Toulouse, ni (...)

Contre l’austérité de Valls et de Moudenc, imposons une autre politique

L’austérité n’en fini plus de s’aggraver. Salaires, emplois, services publics, protection sociale... Tout y passe. Du pacte de responsabilité à la loi Macron en passant par les coupes budgétaires pour les collectivités locales, le gouvernement Valls mène l’une des politiques les plus réactionnaires de ces dernières décennies. Après le 9 avril et le premier mai, une nouvelle grève interprofessionnelle pourrait avoir lieu début juin. La construction du rapport de force contre ce gouvernement reste cependant (...)

Une mobilisation pour dire non au projet de loi renseignement

Article La dépêche - 5 mai 2015
À la veille du vote à l’Assemblée nationale du projet de loi renseignement, près de 200 personnes ont répondu hier en fin de journée à l’appel square de Gaulle des nombreux partis politiques (Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche) et associations (Amnesty International, Ligue des droits de l’homme). Leur souhait étant de marquer leur opposition vigoureuse au texte.
Parmi eux, Gaëtan estime qu’il s’agit d’une loi de « surveillance de masse ». « On n’a pas envie (...)

Non à la surveillance généralisée

A l’appel de l’Observatoire des Libertés et du Numérique
Non à la surveillance généralisée
Rassemblement contre le projet de loi renseignement Lundi 4 mai 2015 à 18h30, Square Charles De Gaulle (Toulouse, M° Capitole)
Le 5 mai, les députés sont appelés à voter le projet de loi renseignement. Les débats ont eu lieu du 13 au 16 avril dans le cadre de la procédure d’urgence. À l’issue de cet examen, le texte soumis au vote consacre un dispositif liberticide, qui expose tous les citoyens à la surveillance des (...)

Réunion interdite : le NPA contre-attaque

Article La dépêche du midi - 15 avril 2015
Interdit de réunion par Jean-Luc Moudenc, qui avait refusé le 31 mars dernier de lui ouvrir la salle Barcelone en vue de la réception de Farid Esack, président de BDS Afrique du Sud, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) n’entend pas en rester là. Réuni hier au siège toulousain de la Ligue des droits de l’Homme, le NPA, entouré de soutiens associatifs, syndicaux et politiques, a annoncé son intention de saisir la justice administrative.
« Nous avons (...)

La politique de Moudenc : affamer les pauvres, et mettre les associations au pain sec

Le maire de Toulouse à décidé de supprimer la gratuité pour les plus modestes dans les cantines de la ville de Toulouse. Cette gratuité permet aux enfants de 7000 familles dont le revenu est inférieur à 1 000 € de bénéficier d’un repas équilibré les jours d’école. L’adjointe au maire en charge de l’éducation, Mme Lalane de Laubadère considère « qu’un repas chaud et équilibré pour un peu plus d’un euro ça coûte plus cher à la maison ». C’est certainement le cas chez M. Moudenc qui avec ses 8 358 € d’indemnité (...)

0 | ... | 640 | 648 | 656 | 664 | 672 | 680 | 688 | 696 | 704 | 712