"/>
NPA Haute-Garonne
  • Manifestation à Toulouse : Non à l’Etat d’urgence et au racisme, arrêt des interventions militaires

    Manifestation - Samedi 21 novembre

    14h30 Métro Jean Jaurès

    Evènement Facebook

    Vos guerres, nos morts : Non à l’Etat d’urgence et au racisme, arrêt des interventions militaires

    Le NPA31 appelle à participer à la manifestation d’hommage aux victimes du 13 novembre initiée par l’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires ce samedi à Toulouse (14h30 - Métro Jean Jaurès). Le NPA partage la révolte, l’indignation, la colère suscitées par la violence des attentats qui visent à semer la peur et la haine. Il exprime sa solidarité aux victimes, à leurs proches.

    Daesh est un courant réactionnaire, ennemi des travailleurs, des femmes et des peuples. Mais nous n’oublions pas la responsabilité des interventions militaires impérialistes, notamment françaises (Afghanistan, Syrie, Mali, Lybie…). Elles ont semé le chaos en Afrique et au Moyen-Orient fournissant un terreau favorable au développement de Daesh. Nous n’oublions pas non plus le soutien d’Hollande et Valls à des pays comme la Turquie, le Qatar ou l’Arabie Saoudite dont le soutien direct ou indirect à Daesh ou Al Qaeda est avéré. La Turquie qui écrase brutalement les combattants Kurdes qui affrontent pourtant Daesh les armes à la main.

    Nous condamnons toute tentative de restrictions des libertés publiques. Les politiques sécuritaires ne peuvent empêcher de nouveaux attentats. Par contre, elles permettent aujourd’hui au pouvoir d’empêcher tout mouvement de contestation comme en témoigne l’interdiction des manifestations pour le climat.

    Nous dénonçons également le climat raciste et islamophobe, l’assimilation des musulmans à Daesh qui favorisent la montée du FN et des actes racistes. Le gouvernement doit arrêter de stigmatiser les migrants et ouvrir les frontières.

    Pour nous, il n’y aura pas d’unité nationale avec ceux qui font la guerre, entretiennent le racisme et restreignent les libertés. Daesh se nourrit de la politique de nos gouvernements. Il n’y aura pas non plus d’unité nationale avec ceux qui condamnent les travailleurs d’Air France, cassent nos retraites ou remettent en cause la code du travail.

    Toulouse, le 19 novembre 2915