"/>
NPA Haute-Garonne
  • Vérité et Justice pour Sakine, Rojbîn et Leyla assassinées à Paris le 9 janvier 2013

    Rassemblement lundi 9 janvier 2017, à 18 h 30, place du Capitole

    Communiqué de presse du Collectif de Soutien au Peuple Kurde (CSPK) :

    Le décès, le 17 décembre, d’Ömer Güney, le présumé meurtrier des trois militantes de la cause kurde, Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, assassinées à Paris le 9 janvier 2013, dont le procès devait s’ouvrir le 23 janvier 2017 aux Assises de Paris, ne saurait éteindre l’action judiciaire.

    L’instruction ayant clairement démontré que ce triple assassinat avait été commandité par deux officiers des renseignements turcs (le MIT), la justice et le gouvernement français se montreraient leur complices s’ils décidaient de ne pas donner suite à la demande des familles des victimes et de leurs avocats que soient ordonnées une commission rogatoire internationale et une extradition des deux présumés commanditaires pour qu’ils soient jugés en France.

    Par ailleurs, le CSPK exige du gouvernement de M. Cazeneuve qu’il propose au Parlement l’abrogation de l’Accord de coopération de sécurité intérieure avec la Turquie, voté par les députés le 7 octobre 2011. Il n’y a pas de sécurité intérieure possible en collaboration avec les terroristes d’Etat du MIT et le régime dictatorial d’Erdogan.

    Comme chaque année, jusqu’à ce que justice soit rendue et vérité révélée, ce lundi 9 janvier 2017, à 18 h 30, place du Capitole, le CSPK tiendra rassemblement en hommage aux trois militantes kurdes pour la paix, la démocratie, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et des femmes à leur émancipation de l’oppression patriarcale. Il y invite la population toulousaine et la presse.

    Toulouse, le 6 janvier 2017