"/>
NPA Haute-Garonne
  • Val Tolosa : Un monde rempli de centres commerciaux... et de policiers !

    Non au méga centre commercial Val Tolosa

    Non aux grands projets inutiles imposés

    Samedi 500 marcheurs partis de Plaisance du Touch ont rejoint la préfecture à Toulouse pour dire non au projet de méga centre commercial de Val Tolosa sur le plateau de la Ménude et pour demander au Préfet l’annulation du permis de construire de ce centre commercial. Permis donné illégalement par le Maire de Plaisance du Touch car la zone du projet est dorénavant classée inconstructible.

    Cette manifestation avait lieu alors que deux autres grands projets inutiles ont du plomb dans l’aile :
    - L’aéroport de Notre Dame des Landes sur le site duquel le gouvernement reporte l’expulsion des habitants, paysans et zadistes.
    - Celui du Center Parcs du groupe Pierre et Vacances à Roybon (Isère) pour lequel la cour d’appel administrative de Lyon a confirmé vendredi l’annulation de deux des trois arrêtés préfectoraux autorisant la construction.

    La manifestation de ce samedi à été autorisée à condition qu‘elle n’emprunte pas les rue de Metz et d’Alsace. Mais quelle ne fut pas la surprise des marcheurs qui alors qu’ils étaient en pleine circulation dans les rues de Tournefeuille, se sont retrouvés face à un déploiement de centaines policiers. Policiers présents sous toutes leurs formes possibles : en civils ou en uniformes, à pied ou à moto, avec cannons à eau et grilles anti-émeutes barrant les rues, et même des policiers de la BAC casqués et protégés de boucliers rue d’Alsace au milieu des passants… et très loin du rassemblement.

    Les commerçants qui auraient vu une désaffection de leurs commerces ne peuvent s’en prendre qu’à ce déploiement policier hallucinant, inapproprié et provoquant. Et rappelons que si le projet Val Tolosa prenait forme ce ne sera pas un mais 52 samedi par ans que les commerces du centre de Toulouse seraient désertés, ainsi que ceux des communes de Tournefeuille, Colomiers…

    Quant à la députée des « Républicains » Laurence Arribagé qui souhaitait interdire la manifestation, qu’elle s’adresse en premiers lieu aux élus « les Républicains » qui manifestaient eux aussi ce samedi contre le projet inutile de Val Tolosa !

    Le NPA 31 le 20 décembre 2016