"/>
NPA Haute-Garonne
  • Un député HDP de Şırnak appelle la communauté internationale à rompre le silence

    Source : anfenglish

    Le député HDP de Şırnak Faysal Sarıyıldız a déclaré que les habitants de Cizre et Silopi ont été privés de nourriture, d’eau potable, d’électricité, des services médicaux, d’éducation, de moyens de communication et de tous les besoins de base.

    Le député HDP (Parti Démocratique des Peuples) de Şırnak Faysal Sarıyıldız a publié des informations sur son compte Twitter au sujet de la dernière situation dans les districts de Cizre et Silopi.

    Sarıyıldız souligne que, lors des dernières quarante-huit heures, les attaques des forces de sécurité de l’Etat turc se sont intensifiées dans les deux districts où les quartiers habités par des dizaines de milliers de personnes sont sous les bombardements de l’artillerie lourde. Il énonce que des mises en garde émanant en permanence des véhicules blindés ordonnent à la population de quitter ses foyers ou de mourir à Cizre ou Silopi.

    Notant que le dernier couvre-feu instauré le 14 décembre à Silopi en est à son 21e jour, Sarıyıldız dit que le nombre de morts s’élève à 19 personnes, qui toutes ont été tuées durant les trois dernières semaines.

    Le député HDP poursuit : « Les habitants de Cizre et Silopi ont été privés de nourriture, d’eau potable, d’électricité, des services médicaux, d’éducation, des moyens de communication et de tous les besoins de base. Sous les bombardements de l’artillerie lourde visant leurs maisons, les gens sont forcés à des évacuations de masse dans les deux villes de Şırnak, et ceux qui refusent de quitter leurs foyers et la ville font face à un massacre à large échelle. »

    Le député HDP de Şırnak appelle la communauté internationale à rompre le silence et à manifester sa solidarité avec la population de Cizre et de Silopi pour prévenir un massacre imminent.

    Dimanche 3 janvier 2015, 12 h 45