"/>
NPA Haute-Garonne
  • Syndicalistes contre la vie chère : agir maintenant !

    Source : blogs.mediapart.fr

    De nombreux syndicalistes veulent s’engager collectivement dans le mouvement des « gilets jaunes ». « Comme cela a déjà commencé dans plusieurs endroits, c’est dès maintenant que nos structures syndicales, à tous les niveaux, doivent débattre elles aussi des initiatives articulant lutte contre la vie chère, justice fiscale et développement des services publics – en particulier de transports collectifs – et revendications salariales. »

    Le mouvement des « gilets jaunes », son développement dans les zones rurales et à la périphérie des grandes villes, témoigne d’une colère profonde contre la politique de Macron, une politique au service d’un patronat qui ne recherche que ses profits. Une politique qui se conjugue aux bas salaires, à l’explosion du chômage et de la précarité.

    Extrêmement variée dans sa composition, dans ses mots d’ordre et dans ses modes d’actions, cette mobilisation est marquée par la colère contre les attaques subies par les classes populaires. Nous ne pouvons pas la négliger, ni la mépriser. Les nouvelles taxes injustes sur le prix des carburants pénalisent un peu plus celles et ceux qui n’ont pas d’autre choix que de prendre leurs voitures pour se déplacer.

    Dans les entreprises, dans les services comme dans les territoires, le mouvement ouvrier et syndical se bat tous les jours contre la politique de classe de ce gouvernement. Nous ne découvrons pas ni ne sommes surpris·es par cette colère.

    Syndicalistes, nous pensons qu’il est possible de s’engager collectivement dans cette bataille. Comme cela a déjà commencé dans plusieurs endroits, c’est dès maintenant que nos structures syndicales, à tous les niveaux, doivent débattre elles aussi des initiatives articulant lutte contre la vie chère, justice fiscale et développement des services publics – en particulier de transports collectifs – et revendications salariales.

    Dans les jours qui viennent, c’est autour de ces revendications que nous proposons de soutenir, d’impulser des débrayages, des grèves, dans les entreprises, dans les services, mais aussi des blocages pour paralyser l’activité économique et mettre en cause les politiques gouvernementales. La construction d’une grève générale reste notre ordre du jour.

    C’est une révolte contre la politique antisociale de Macron, massive et populaire, qui peut s’incarner aujourd’hui. Ni l’extrême droite ou la droite extrême, ni les organisations patronales n’y ont leur place et nous participerons activement à les en écarter.

    Aucune agression, aucune violence raciste, sexiste ou homophobe n’est tolérable, qu’elle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne.

    Quant à l’imposture écologique d’un gouvernement qui a imposé la réforme de la SNCF pour supprimer des lignes de trains, elle ne peut en aucun cas faire illusion.

    Il n’y a que les classes populaires qui peuvent changer la société et répondre à l’urgence climatique. Pour la justice sociale et écologique, pour que ce soient l’égalité et la solidarité qui gagnent !

    Signataires :

    Laurianne Alluchon, Snuipp-FSU Somme
    Jean-Luc Barrière, Union départementale CGT Côte-d’Or
    Jean-Marie Battini, Union locale CGT Marseille 11e-12e
    Benjamin Bauné, SUD éducation Paris
    Maxime Besselièvre, CGT éduc’action
    Dominique Blivet, SUD Rural Angers
    Jean Brunacci, Solidaires Pays de la Loire
    Nicolas Brusadeli, SUD éducation Somme
    Gérard Chaouat, SNCS-FSU
    Sébastien Chatillon, Solidaires Paris
    Nara Cladera, Union locale Solidaires Comminges
    Amel Dahmani, SUD Collectivités Territoriales 93
    Soraya Dahmani, CGT Commerce Marseille
    Hendrik Davi, CGT INRA
    Gaëlle Differ, Union locale SUD-Solidaires Saint-Denis
    Laurent Degousée, SUD Commerce
    Veronique Dolot, CGT Marseille Métropole
    Bertrand Dubs, CGT PSA Mulhouse
    Vincent Duse, CGT PSA Mulhouse
    Olivier Flandrin, CGT Cheminots Marseille
    Guillaume Floris, CGT Ville de Paris
    André Garçon, Solidaires Finistère
    Edouard Gloanec, SUD Santé-sociaux Gard
    Florent Grimaldi, CGT Renault Lardy
    Morgane Guessant, SUD PTT
    Rémi Hamon, Union locale CGT Lorient
    Floriane Hédé, SUD PTT
    Christophe Hélou, syndicaliste FSU
    Elisabeth Hervouet, syndicaliste FSU
    Anasse Kazib, SUD-Rail Paris Nord
    Pablo Krasnopolski, FERC CGT
    Gérald Le Corre, CGT Inspection du travail Seine-Maritime
    Serge Le Quéau, Solidaires Côtes d’Armor
    Philippe Lebrun, CGT Paris 11e
    Jean-Yves Lesage, Livre CGT
    Christian Mahieux, Solidaires Val-de-Marne
    Adrien Martinez, syndicaliste FSU
    Alain Mathieu, CGT TEFP 75
    Thibaut Michoux, FSU Grenoble
    Noël Morel, ASSO 75
    Grégoire Nadin, SNTRS-CGT
    Alice Pelletier, CGT Métallurgie Grenoble
    Adrien Pettré, CGT Métallurgie Île-de-France
    Thomas Philips, CGT Monoprix, Nantes
    Bruno Poncet, Fédération SUD-Rail
    Basile Pot, SUD-Rail Gare de l’Est
    Philippe Poutou, CGT Ford Blanquefort
    Evelyne Propos, CGT Santé Publique Bouches-du-Rhône
    Gaël Quirante, SUD Poste 92
    Alain Remoiville, CGT Chimie Gironde
    Julien Rodrigues, CGT Territoriaux de l’Hérault
    Théo Roumier, SUD éducation Loiret
    Pauline Salingue, CGT CHU Toulouse
    Pascal Tailleux, CGT Chimie
    Eddy Talbot, SUD PTT
    Éric Tchakourian, CGT Santé Bouches-du-Rhône
    Julien Troccaz, Solidaires Savoie
    Rémi Virgili, CGT Finances publiques Loiret
    Guillermo Wolf, Solidaires Maine-et-Loire
    Fredéric Yermia, Snesup-FSU

    Pour signer cette tribune : syndicalistesagirmaintenant@gmail.com