NPA Haute-Garonne
  • Soutien et solidarité avec la mobilisation contre le racisme et les violences de la Police

    Le NPA 31 est solidaire et soutient la mobilisation contre le racisme et les violences de la Police qui s’amplifie dans le pays suite aux assassinat de George Floyd et d’Adama Traoré. Nous apportons notre soutien au comité La Vérité pour Adama qui a impulsé le mouvement nationalement, au comité Vérité et Justice 31 localement et à toutes celles et tous ceux qui prennent la rue.

    Lors de ses annonces du 8 juin, Christophe Castaner a été obligé, sous la pression de la mobilisation naissante, d’avancer des mesures pour limiter les violences de la Police, notamment l’interdiction des techniques d’étranglement ou de pression sur la nuque. Ces mesures sont largement insuffisantes, mais montrent la fébrilité du pouvoir face au mouvement.

    Le racisme et les violences dans la Police sont systémiques

    Plus de 50% des policiers votent pour l’extrême-droite, des groupes Facebook de policiers qui s’échangent des propos racistes regroupent des milliers d’agents, le racisme dans la Police n’est pas l’œuvre de quelques « brebis égarées », il est systémique. Il puise ses racines dans le rôle de l’institution policière : maintenir l’ordre social, le capitalisme et la domination coloniale et postcoloniale de la France.

    La France a construit sa richesse sur la colonisation, notamment en Afrique. Lors des luttes d’indépendance, la France a tout fait pour maintenir sa domination économique et militaire dans ses anciennes colonies. Pour justifier l’esclavage dans les Antilles, les guerres coloniales, la guerre d’Algérie, les capitalistes et l’Etat ont entretenu le racisme et l’islamophobie dans toutes leurs structures, dont la Police, pour justifier la politique de la France.

    En finir avec les violences policières

    Les violences policières se répandent dans la société. D’abord et depuis longtemps contre les habitantEs des quartiers, les personnes issues de l’immigration, mais également contre toutes celles et tous ceux qui contestent la politique du pouvoir, notamment lors des manifestations comme lors du mouvement des Gilets Jaunes. L’Etat autoritaire se renforce et a besoin de la violence, notamment quand des centaines de milliers de personnes remettent en cause l’ordre établi.

    Afin d’en finir avec cette situation, pour nos libertés et la démocratie, le NPA propose à la mobilisation les revendications suivantes :

    - Vérité et Justice pour Adama Traoré et toutes les victimes des violences de la Police

    - Révocation de tous les policiers impliqués ou complices de violences ou de propos racistes, y compris ceux en ayant fait l’apologie sur des réseaux sociaux

    - Il faut désarmer la Police : Le nombre croissant d’armes, dont des armes de guerre, loin de pacifier la société généralise la violence et encourage les bavures policières. Des pays comme le Royaume-Uni n’ont pas plus de problèmes que nous alors que la Police qui est au contact de la population n’est pas armée.

    - Interdiction des armes à « létalité réduite » comme les Tasers, les lanceurs de balles de défense ou les grenades de désencerclement

    - Dissolution de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) qui sème la terreur dans nos rues et manifestations

    - Contre les contrôles au faciès, il faut imposer la délivrance systématique d’un récépissé qui doit justifier les raisons du contrôle et tracer l’identité des agents qui le réalisent

    - Inefficace, couteux pour la collectivité et dangereux pour les libertés publiques, nous défendons le démantèlement du réseau de caméras de vidéo-surveillance