"/>
NPA Haute-Garonne
  • Soutien à la lutte du peuple guyanais

    Le NPA et Philippe Poutou tiennent à apporter tout son soutien à la lutte du peuple guyanais. Depuis deux semaines, divers acteurs de la société civile, des socioprofessionnels et des organisations syndicales se mobilisent. Aujourd’hui, tous les axes routiers des villes du littoral (Cayenne, Kourou, Saint Laurent du Maroni), le Port de commerce, le Centre Spatial Guyanais, la Préfecture, la Collectivité Territoriale de Guyane sont bloqués par des barrages tenus par la population et les divers acteurs du mouvement social. Tous les établissements scolaires du littoral sont fermés, l’ensemble des commerces de la ville de Cayenne ont baissé leur rideau, les vols aériens sont annulés, la fusée qui devait décoller mardi dernier a été ajournée. La centrale de l’Union des Travailleurs Guyanais, première centrale syndicale du Pays vient de se joindre au mouvement.

    Cette colère exprimée vient de loin, elle vient du mépris de l’État français pour la Guyane depuis des décennies. D’un côté, l’État est capable d’investir des milliards d’euros pour faire décoller des fusées tous les mois, de l’autre, il n’y a pas d’argent pour construire des collèges et des lycées, laissant chaque année plus de 2000 enfants déscolarisés ; il n’y a pas d’argent pour la santé, les hôpitaux sont en déficit aigu, les coupes budgétaires s’enchaînent, le Centre Médico-Chirurgical de Kourou est même prévu à la vente pour des investisseurs privés ; il n’ y a pas d’argent pour les services publics, pour les agriculteurs, pour les transporteurs, etc. Cet abandon de la Guyane conduit à un taux de chômage de plus de 20%, à un taux de pauvreté estimé à plus de 60%, à un taux de criminalité le plus important des territoires régis par la France ... Cette situation ne peut continuer, l’État français a failli.

    Le NPA et Philippe Poutou réaffirment la volonté de voir tous les peuples colonisés aboutir à leur autodétermination. Le peuple guyanais nous montre la voix de la mobilisation pour prendre en main son propre destin. Il est important que le peuple guyanais ne se laisse pas diviser par ceux, comme le Front National, qui prennent les migrants pour éternels bouc-émissaires. Seule la mobilisation de l’ensemble de la société guyanaise dans la diversité culturelle de ses composantes permettra d’aboutir à la victoire. Le NPA et Philippe Poutou saluent déjà les premières victoires des salariés d’Endel qui en bloquant la fusée Ariane ont obtenu satisfaction sur leurs revendications, avec, notamment, une augmentation de salaire.

    Montreuil, le 23 mars 2017