"/>
NPA Haute-Garonne
  • Redouane Ikil, après l’acharnement judiciaire, l’acharnement patronal ?

    Communiqué du NPA 31

    Redouane Ikil, directeur d’agence postale et accusé de complicité dans une affaire de hold-up, a été acquitté en juin dernier par la cour d’Assises de Toulouse.

    Après 38 mois de détention provisoire, des dizaines de recours pour y mettre fin, on pensait l’affaire en bonne voie (même si le parquet, continuant son acharnement, a fait appel) ; c’était sans compter sur la direction de la Poste, employeur de Redouane Ikil : celle-ci a entamé une procédure de licenciement pour cause réelle et sérieuse. La commission paritaire consultative a émis un avis défavorable à sa réintégration.

    Le NPA 31 demande l’arrêt immédiat de la procédure de licenciement et la réintégration de Rédouane Ikil. Nous nous associerons à toute initiative de soutien contre ce nouvel acharnement.