"/>
NPA Haute-Garonne
  • Rassemblement et grève contre la souffrance au travail dans le BTP

    Rassemblement jeudi 29 septembre 2016 à 7 heures sur le chantier Eiffage de Montaudran (sortie 19 du périphérique)

    A l’appel de l’Union Syndicale de la Construction du Bois et de l’Ameublement 31 (CGT)

    Communiqué de la CGT :

    Transformons nos souffrances individuelles en colère collective !

    Le jeudi 15 septembre, Daniel s’est suicidé dans un local technique de son entreprise, COFELY (INEO-ENGIE), à Toulouse.
    Le mardi 20 septembre, Jean Paul, ouvrier d’Eiffage Construction Midi Pyrénées, s’est suicidé.
    Un autre compagnon de cette entreprise s’était suicidé au travail l’année dernière.
    En juillet, Jean Marc, ouvrier de Socotrap s’est suicidé à Toulouse.

    La réponse des patrons à ces drames est toujours la même : « la souffrance du salarié s’explique par un problème familial, une question de vie privée ».
    Le vendredi 23 septembre, le CHSCT d’Eiffage s’est réuni. La mort de Jean Paul a été traitée comme un simple « point d’information », en 2 minutes.

    Les conditions de travail sont pourtant au cœur du mal-être dont souffrent les ouvriers et les autres salariés de la Construction. La majorité des patrons sont devenus des financiers et des comptables et non plus des professionnels.
    Notre travail est dévalorisé, nos activités sont désorganisées par des restructurations, des licenciements et de la sous-traitance en cascade.
    Il faut toujours aller plus vite et bâcler sous les ordres d’imbéciles arrogants qui ne connaissent rien au métier.
    Pour faire accepter cette situation, la majorité des entreprises ont choisi de manager par une politique de la peur, de la pression permanente.

    Alors, il ne faut pas s’étonner que le secrétaire du CHSCT, malgré 23 ans d’ancienneté ait démissionné d’EIFFAGE en 2015, après 3 tentatives de suicide, en accusant la direction.
    Il ne faut pas s’étonner que deux salariées aient attaqué l’entreprise devant les tribunaux pour harcèlement.
    Jean Paul, après 16 ans d’activité dans l’entreprise, devait vivre sous la pression permanente du surendettement. Eiffage n’avait pas augmenté sa qualification depuis 10 ans.

    Les autorités publiques sont alertées… mais laissent perdurer cette situation, comme dans les CHU, à Orange,….

    Alors, en hommage à nos camarades de travail, nous ne ferons pas une minute de silence.
    Car nous n’acceptons plus la loi du silence ! Ce silence nous tue à petit feu, renvoie la violence du patron vers nous et nos proches.

    Nous voulons, au contraire, faire entendre la puissance de notre colère !

    Elle s’exprimera le jeudi 29 septembre sur les chantiers et dans les entreprises, par un mouvement de grève générale dans la profession.

    La CGT appelle donc les salariés de toutes les entreprises de la Construction à se mettre en grève. Nous devons, tous ensemble, serrer les coudes pour imposer le respect de nos vies.

    Nous nous rassemblerons à partir de 7 heures sur le chantier Eiffage de Montaudran (sortie 19 du périphérique)