"/>
NPA Haute-Garonne
  • Rassemblement : Contre l’arrestation des députés HDP par le régime d’Erdogan

    Rassemblement à Toulouse vendredi 4 novembre - 12h30 - Place du Capitole

    L’Etat turc et son chef Erdogan multiplient les attaques visant à anéantir le peuple kurde et ses représentants

    11 Députés du HDP (Parti démocratique des Peuples représentant majoritairement les Kurdes) ont été placés en garde à vue au cours de la nuit du 3 au 4 novembre. Parmi eux, figurent les Coprésidents du HDP, Selahttin Demirtas et Figen Yuksekdag, et les Députés Sirri Sureyya Onder, Nursel Aydogan, Ferhat Encu, Gulser Yildirim, Leyla Birlik, Ziya Pir, Abdullah Zeydan, Idris Baluken,

    Après cette atteinte sans précédent à la volonté du peuple kurde qui vient s’ajouter aux destructions de villes kurdes, au massacre de centaines de civils, à la destitution et l’arrestation de nombre de Maires et d’élus locaux, il est grandement temps de dire STOP à Erdogan et à l’Etat turc !

    Nous appelons la communauté internationale, en particulier l’Union européenne, les Nations unies et les Etats un par un, à réagir face à Erdogan, face à son fascisme mis en œuvre au vu et su du monde entier, sans aucun égard pour les normes internationales. Nous appelons à ce que des mesures d’embargo soient prises à l’encontre de l’Etat turc.

    La seule façon d’arrêter Erdogan, c’est de prendre à son encontre des mesures de contrainte politiques, économiques, diplomatiques et militaires.

    Le fait d’envoyer à Erdogan et à son gouvernement des messages condamnant sa politique, sans prendre de mesure concrète, ne les fera pas reculer.

    Après cette dernière agression, nous, peuple kurde, déclarons entamer une manifestation continues et illimitée.

    C’est pourquoi, à compter de ce jour, vendredi 4 novembre, nous manifestons en masse devant le Parlement européen, à Bruxelles.

    Nous appelons notre peuple ainsi que tous les progressistes et démocrates à se mobiliser pour protester contre le génocide politique mené par l’Etat turc et les gangs du « Sultan » Erdogan.

    Il est temps de dénoncer et de stopper les attaques menées contre notre volonté par cet Etat dont les mains sont trempées dans le sang.

    Il est temps de dénoncer ce crime contre l’humanité commis sous les yeux indifférents du monde et de l’Europe, ainsi que l’hypocrisie des Etats européens.

    Des Députés kurdes et des représentants des organisations kurdes prendrons la paroles tout au long ce rassemblement massif.

    Pour défendre la volonté du peuple kurde, nous manifestons aujourd’hui, vendredi 4 novembre, 11h, devant le Parlement européen, à Bruxelles (rue du Luxembourg).

    Congrès des Communautés démocratiques du Kurdistan en Europe (KCDK-E)
    Bruxelles, le 4 novembre 2016