"/>
NPA Haute-Garonne
  • Nous sommes libres d’exprimer notre solidarité au peuple palestinien !

    RASSEMBLEMENT

    Vendredi 18 mars à 18h
    devant la Mairie de Toulouse

    Le Maire de Toulouse s’aligne à nouveau sur une organisation communautaire, le CRIF (Conseil soit-disant Représentatif des Institutions Juives de France). Il veut en catimini faire voter - au cours du conseil municipal du vendredi 18 mars - un vœu appuyant la politique raciste et colonialiste de l’Etat d’Israël et remettant en cause la liberté d’expression.

    La campagne Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS) est une campagne citoyenne, antiraciste et non violente contre la politique de l’État d’Israël tant qu’il ne se conformera pas au droit international, notamment du fait de l’extension aveugle de sa colonisation, condamnée par l’ONU. Cette campagne répond à l’appel lancé en 2005 par plus de 170 organisations de la société civile palestinienne, campagne inspirée par le boycott qui a contribué à mettre fin au régime d’apartheid en Afrique du Sud.

    Le droit de critiquer un Etat qui occupe, colonise et pratique une politique d’apartheid se trouve au coeur même de la notion de société démocratique : il ne peut être remis en question. Nous dénonçons avec force tous ceux qui prétendent y voir de l’antisémitisme pour faire taire la condamnation de la politique israélienne.

    Pour l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie qui consacre l’alliance judiciaire entre l’Etat français et le CRIF, succursale d’Israël en France, pour le respect de la liberté d’expression, pour la solidarité avec le peuple palestinien et pour la campagne BDS, pour la relaxe de Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann en procès le 30 juin à Toulouse, nous appelons à un rassemblement vendredi 18 mars à 18h devant la Mairie de Toulouse.

    Premiers signataires : Association France Palestine Solidarité 31 (AFPS), ATTAC 31, BDS France Toulouse, Ensemble 31, ETM 31, NPA 31, Palestine Libre, PIR 31, Sud PTT, Sud Santé Sociaux