"/>
NPA Haute-Garonne
  • Non à la répression au collège Bellefontaine

    Face aux procédures engagées par le rectorat de Toulouse contre 5 professeurs du collège Bellefontaine (mutations d’office et procédures disciplinaires) le NPA appelle tous les salariés à défendre le droit de grève et d’expression.

    Ces 5 professeurs, après une grève de 3 semaines pour obtenir des moyens adaptés aux besoins de leur collège, ont été, avec d’autres membres du personnel, en butte aux agissements d’un chef d’établissement dont le rectorat lui-même a désavoué les actes en le poussant à demander sa mutation.

    Mais aujourd’hui le rectorat, et à travers lui le gouvernement, veulent mater tous ceux qui osent se battre pour le droit à l’éducation. Le NPA 31 condamne fermement cette répression et exige l’abandon des procédures en cours. Nous témoignons de toute notre solidarité aux enseignants concernés.

    A l’heure où de nouvelles régressions dans l’éducation nationale se mettent en œuvre (réforme des collèges), le gouvernement veut envoyer un signe fort et dissuader toute une profession de se mobiliser pour exiger de réels moyens et des postes de titulaires en nombre suffisants.

    Cette menace de sanctions vient après la révocation pour faits de grève d’un militant du NPA, postier dans le 92. Elle participe d’un climat inadmissible de criminalisation de l’action syndicale dont le principal responsable est le gouvernement qui n’en fini plus d’appliquer l’austérité et de faire des cadeaux à ses amis du MEDEF !

    Il y a urgence à réagir : participons le plus nombreux possible au rassemblement unitaire :

    Mercredi 27 mai à 14 h devant le rectorat (près de la station ST AGNE, à côté de la Maison des Associations)

    Le 26 mai 2015