"/>
NPA Haute-Garonne
  • Municipales à Toulouse : une 4e liste à gauche veut porter « la parole des luttes sociales »

    Source : France 3

    Une nouvelle liste vient de se déclarer à gauche. Une liste baptisée « Toulouse Anticapitaliste », issue du NPA et qui se présente comme la porte parole des luttes sociales.

    Toulouse a connu, lors des municipales de 2014, jusqu’à 6 listes de gauche. Pour le scrutin de 2020, le compteur affiche, pour le moment, 4 « offres ». Après l‘attelage PS-PC-PRG, le collectif Archipel Citoyen et Pierre Cohen, une nouvelle liste vient de se déclarer.

    Une annonce tardive. Mais, selon une de ses représentantes, la réflexion remonte à plusieurs mois. « Nous sommes tous très mobilisés dans les différentes luttes sociales et notamment celle contre la réforme des retraites » précise Pauline Salingue. Les manifestations et la contestation de la politique nationale ne sont pas les seules raisons d’un calendrier resserré.

    « Nous avons rencontré Archipel Citoyen et le Parti de gauche » souligne Pauline Salingue. Mais le « résultat des courses », selon la syndicaliste, est un désaccord sur la méthode. Notamment avec Archipel Citoyen. « Au moment ou nous avons discuté avec Archipel, ils étaient occupés par la question des candidatures et de la sélection des candidats. Il nous a semblé que le programme était plus importante que celles des noms » déclare Pauline Salingue.

    Face à ce constat, une liste (composée à moitié de militants du NPA et à moitié de syndicalistes et d’associatifs) a été constituée. Les douze premiers candidats ont été dévoilés ce 29 janvier. La totalité de la liste doit être rendue publique le 7 février prochain.

    Pauline Salingue insiste sur un point : « il ne s’agit pas de taper sur les 3 autres listes de gauche ». Mais Toulouse Anticapitaliste entend bien sa différence. La cible est clairement désignée : « Jean-Luc Moudenc, c’est le Macron local ». Pauline Salingue et ses colistiers s’inscrivent en rupture avec le bilan et l’action du maire sortant, soutenu par En Marche.

    Toulouse Anticapitaliste souhaite la gratuité de la cantine et des transports, le plafonnement des loyers ou encore la réquisition de logements vides.

    Plus globalement, la liste souhaite être, au Capitole, la « porte-parole des luttes sociales ».

    Laurent Dubois (@laurentdub)