NPA Haute-Garonne
  • Les habitant.e.s se mobilisent contre les expulsions dans le quartier Negreneys

    Ce mercredi 21 avril, nous étions près de 300 à répondre à l’appel des deux associations de la Cité Bleue (Cité Negreneys), l’Association Negreneys-Curie (ANC) et Tous acteurs.

    Extrait de l’appel : « Un grand projet immobilier programmé depuis 2019 va bouleverser la vie du quartier Negreneys. Trois barres vont être détruites soit 160 foyers et locaux associatifs parmi lesquels ceux abritant les activités [des deux associations]. Ce jeudi 1er avril, les associations ont appris brutalement, lors d’une réunion, qu’elles devaient quitter les lieux et qu’elles avaient un mois pour plier bagage. Et aucune proposition de relogement ne leur a été proposée. »

    Signez la pétition : Pas d’expulsion, sans relogement approprié !

    Ainsi, nous sommes partis en manifestation vers le boulevard Curie, puis l’avenue des Minimes jusqu’à la Place aux Cochons, devant la maison de la Citoyenneté, siège de la mairie de quartier.

    C’était une façon de signifier à la maire du quartier que la mobilisation va se poursuivre, car le compte n’y est pas.

    A ce stade, les deux associations ont obtenu un relogement provisoire (pour moins de deux ans) dans les logements de fonction de l’école primaire voisine, mais cela ne règle rien pour sécuriser leur avenir à plus long terme.

    Quant aux occupants restants dans les barres d’immeubles destinées à la démolition (rue de Tunis) ils ont tout juste deux mois pour trouver un nouveau logement, alors que le délai normal est de deux ans. Une situation inacceptable.

    La lutte va donc se poursuivre, renforcée par le succès de la manifestation. Il s’agit également de lutter contre la gentrification en cours du quartier qui repousse toujours plus loin les classes populaires du centre de la métropole.

    Correspondant