NPA Haute-Garonne
  • Les attaques d’Ajaccio sont la manifestation la plus claire de l’islamophobie d’état ! (Communiqué de l’UAP 31)

    Communiqué de l’Union Antiraciste et Populaire - Toulouse
    Le 28 décembre 2015

    Vendredi, 600 personnes se sont rassemblées à Ajaccio pour condamner des agressions qui avaient eu lieu la veille contre des sapeurs-pompiers. De ce rassemblement s’est détachée une manifestation clairement islamophobe et plus radicale, qui a parcouru les quartiers populaires de la ville en scandant des slogans xénophobes et racistes du type "On est chez nous" ou encore "Arabi fora !" (les Arabes dehors !) et qui s’est conclue par l’horrible saccage d’une mosquée, avec plusieurs exemplaires du Coran qui ont failli être brûlés. Samedi le même genre de rassemblement a eu lieu à 300 des vitres et une portes ont été brisés. Et dimanche sans que des destructions aient lieu même ignoble rengaine.

    Les ministres et la plupart des hauts placés de l’État se font bonne conscience en condamnant cette attaque. C’est oublier d’une part leur passivité, bienveillante de fait, devant les attaques d’autres mosquées après le 7 janvier ou le 13 novembre, dans tout le territoire français [1], ou devant les multiples agressions physiques qu’on subi les musulman-e-s, les coups, les arrachages de voile.

    D’autre part c’est oublier que ce sont elles/eux les principaux-ales fautive-f-s. Quand les Hollande Valls and Co. reprennent le programme de l’extrême droite en proposant la déchéance de nationalité pour les binationaux, quand Valls parle de guerre des civilisations ou quand les plus de 2700 perquisitions racistes de l’état d’urgence sont menées principalement dans les quartiers populaires, cela banalise les idées d’extrême droite et ça prépare le terrain à ce genre de passage à l’acte. Plus largement l’islamophobie d’état entretenue par les gouvernements successifs avec entre autres les lois sur le voile de 2004, 2010 ou encore en Janvier 2015 juste après Charlie la proposition faite par le gouvernement d’interdire le voile à l’université sont le terreau sur lequel ces agressions ont pu germer. Le gouvernement actuel et ceux qui lui ont précédés sont les principaux complices des attaques d’Ajaccio et nous les combattrons comme tel !

    Les médias dominants ont aussi un rôle important dans la préparation de ce terreau. Pour 20 minutes par exemple les pogroms d’Ajaccio sont des "incidents", alors que France info qui dénonçait Samedi matin dans son journal les slogans "clairement xénophobes" du type "les Arabes dehors", faisaient main basse sur le slogan favori du Front National "On est chez nous !" Par ailleurs, ils/elles interviewaient sans critique un manifestant qui expliquait que le fait de casser des fenêtres et des portes n’avaient "rien de scandaleux" et que ce n’était qu’un "avertissement". Plus largement les médias ont été nombreux à parlé "d’expédition punitives" concernant la destruction de la mosquée expliquant de fait que c’était bien les musulman-e-s qui étaient fautif-ve-s dans l’agressions des sapeurs pompiers.

    Nous nous opposons radicalement à l’islamophobie d’état qui a montré à Ajaccio Vendredi et Samedi son visage le plus clair. Il est nécessaire d’apporter une réponse de rue à ces attaques notamment en organisant la riposte face à l’état d’urgence et notamment à son versant islamophobe !

    A bas l’islamophobie d’état ! A bas l’état d’urgence !