NPA Haute-Garonne
  • Le collectif Stop TAFTA 31 communique

    Malgré les fortes mobilisations citoyennes des ces derniers mois, la majorité des euro-députées s’est prononcée, ce 15 février 2017, en faveur de la ratification du CETA, traité de libre échange UE / Canada.

    Ce traité, "petit frère" du TAFTA et présenté comme un modèle du genre par ses initiateurs, consacre, de fait, le pouvoir des multinationales sur le commerce entre les deux rives de l’Atlantique. Dérégulation, non respect des engagements de la COP 21, justice privée, absence de transparence dans la conduite des affaires de l’Europe sont les maître-mots de cet accord.

    Le CETA doit maintenant être validé par les organes de décisions des différents pays européens. Mais, déni de démocratie oblige, celui-ci va entrer en vigueur avant même que les pays ne se soient prononcés.

    Nous ne céderons pas. Nous appelons les citoyens à continuer la lutte pour que le parlement français rejette le CETA.


    Toulouse le 15 février 2017