"/>
NPA Haute-Garonne
  • Face au mépris du maire de Blagnac, solidarité avec les grévistes

    Depuis plus d’une semaine, les agents du cinéma Rex de la mairie de Blagnac sont en grève.

    Les agents demandent :

    - une reconnaissance des heures travaillées en soirée, les dimanches et les jours fériés à hauteur d’une heure de récupération pour une heure de travail ou le paiement double,
    - la titularisation d’un agent sur un poste de projectionniste,
    - le maintien des horaires actuels d’ouverture du cinéma

    Plusieurs rassemblements ont eu lieu, notamment devant le conseil municipal du jeudi 15 octobre, rassemblant chaque fois, spectateurs, militants syndicaux et politiques.

    Une pétition à l’initiative des spectateurs, en soutien au mouvement des agents, a rassemblé en quelques jours plus de 200 signatures.

    Malgré cela la mairie de Blagnac refuse toujours toute négociation avec les salarié-e-s.
    Pire que ça, depuis le début de la grève elle joue la carte de l’intimidation. Vendredi dernier les trois agents en grève ont reçu une lettre de la DRH par intermédiaire de la police municipale les sommant de quitter immédiatement les locaux municipaux et de rendre les clés du cinéma jusqu’à la fin de la grève.

    La mairie menace aussi de ne pas payer aux salarié-e-s les heures de travail effectuées en journée (grève à partir de 20 h 30 chaque soir) depuis le début de la grève.

    Face au mépris de la mairie et du maire Bernard Keller, le mouvement de grève se poursuit.

    Le NPA soutient les agents du cinéma Rex de Blagnac en lutte pour leur droit et condamne toutes les mesures répressives à l’encontre des grèves et des mouvements sociaux qui sévissent actuellement partout en France.

    Toulouse, le 20 octobre 2015