NPA Haute-Garonne
  • Carole Delga et Nadia Pellefigue veulent-elles mettre des familles à la rue ?

    Une centaine de personnes se sont rassemblées vendredi 3 janvier devant le Conseil Régional contre la mise à la rue de 8 familles.

    Ces familles, dont des enfants âgés de 9 mois à 15 ans, occupent depuis le 15 décembre d’anciens logements de fonction appartenant au Conseil Régional, sur un terrain mitoyen aux collèges et lycées Berthelot. Ces logements étaient laissés vacants depuis des années et symbolisent tout le cynisme des institutions. En effet, les enfants vont à l’école apprendre la devise liberté, égalité, fraternité, mais l’Etat et les collectivités locales les laissent, avec leurs familles, dans la rue, le froid, la faim et des conditions sanitaires inhumaines alors que se dresse, a quelques mètres, de l’autre côté de la cour de récréation, un bâtiment de 4 logements laissés vides de longue date par ces mêmes institutions.

    Régulièrement depuis quelques années, les personnels et parents d’élèves des établissements scolaires du quartier se mobilisent pour soutenir des familles mal logées, sans-abri ou menacées d’expulsion. Par des rassemblements, des pétitions, elles et ils ont régulièrement alerté les pouvoirs publics sur des situations tout aussi dramatiques que fréquentes. Jamais, ni un gymnase scolaire, ni même ces fameux logements vacants n’ont été réquisitionnés pour l’hébergement d’urgence des enfants concernés. Cette fois, des familles, dans une situation désespérée, ont occupé les logements, soutenues par un large collectifs d’enseignantEs, de personnels de l’éducation, de parents d’élèves et de voisins du quartier.

    Le Conseil Régional, au lieu d’avoir honte de ne pas avoir ouvert le bâtiment et permis une installation plus digne aux familles, n’a rien trouvé de mieux que de porter plainte au tribunal administratif qui a jugé l’occupation illégale, menaçante pour la sécurité des collégienNEs et lycéenNEs, et laisse 24 h aux familles pour quitter les lieux. Si ce n’est pas fait, il reviendra alors au Conseil Régional, en tant que propriétaire, de demander à la Préfecture l’intervention des forces de l’ordre pour expulser les familles. La solidarité s’est rapidement et massivement exprimée lors du rassemblement de vendredi devant le Conseil Régional. Une délégation a été reçue par un représentant de Carole Delga qui a affirmé son souhait de trouver une solution de logement pour les familles et de ne pas les expulser en attendant. Mais dans ce cas, pourquoi avoir porté plainte suite à l’occupation ?

    Le NPA 31 s’associe aux luttes des familles pour un droit à un logement digne, soutient l’occupation des logements et revendique la réquisition de tous les logements vides, publics ou privés, comme solution d’urgence à la crise du logement.

    La présidente du Conseil Régional, Carole Delga, et son adjointe Nadia Pellefigue, sont responsables de la procédure juridique visant à expulser les familles. Elles doivent la stopper immédiatement et permettre aux familles de rester à l’abri en attendant une solution plus pérenne.

    Le NPA 31 appelle au rassemblement de solidarité avec les familles du 57 rue Achille Viadieu ce lundi 6 janvier à 12h à la Préfecture.

    Toulouse, le 4 janvier 2020