NPA Haute-Garonne
  • COP 21 Paris 2015. Le prix Pinocchio à François Hollande !

    Source : Gilblog

    Les Prix Pinocchio visent les entreprises dont les activités polluantes ont un impact direct sur les hommes et le climat à travers le monde. Et, en particulier, celles dont l’influence, au moyen des pressions (le lobbying), la promotion de solutions mensongères et l’écoblanchiment (pourquoi dire greenwashing ?), cherchent à tromper le public.

    La tenue à Paris des négociations internationales sur le climat nommées COP 21 nous vaut une grande campagne médiatique au premier rang de laquelle se trouve François Hollande, qui va de l’ONU en Chine quand il ne va pas de tribune en tribune… et quand il n’est pas chez l’habitant.

    Pourtant, alors qu’il promettait en 2012 vouloir “faire de la France la nation de l’excellence environnementale”, il n’a cessé de faire le contraire depuis son élection. Allez, encore une liste : abandon de l’écotaxe poids lourds, choix du tout-routier au détriment de modes de transport plus écologiques, faveurs accordées à l’agriculture industrielle, atermoiements pour cesser les aides à l’exportation des centrales à charbon ou les avantages fiscaux accordés au diesel, coupes incessantes dans les budgets du ministère de l’Écologie, visite officielle en Alberta (Canada), où sont exploités les sables bitumineux qui donnent le pétrole le plus sale du monde…

    À l’approche de la conférence internationale COP 21, on aurait pu imaginer que sous l’impulsion de Hollande, le gouvernement ferait des efforts pour faire bonne figure. Mais c’est l’inverse qui se produit. Fin septembre, il coupait une fois de plus dans les budgets de l’écologie et de l’aide au développement (après un beau discours à la tribune de l’ONU). Et on vient d’apprendre que la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, et Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, ont accordé trois nouveaux permis de recherches d’hydrocarbures en Seine-et-Marne, dans le Bas-Rhin et dans la Marne.

    Ajoutons, pour faire bonne mesure que Laurent Fabius, a qualifié “d’amies du climat” de très pollueuses sociétés qui patronnent la COP 21 (Engie, EDF, Renault Nissan, BNP Paribas…) !

    Justement, ça tombe bien, car Engie, EDF et BNP Paribas ont été sélectionnées pour participer à la compétition des prix Pinocchio des pollueurs/menteurs ! On peut dire que Fabius a le nez fin !

    Voila les catégories du concours et les pollueurs pré-sélectionnés :

    Catégorie “Greenwashing" (décidément ils s’obstinent à ne pas dire écoblanchiment) : Engie et les centrales à charbon. EDF et le nucléaire "sans CO2”. Yara et l’agriculture “climato-intelligente”.

    Catégorie "Impacts Locaux” : BNP Paribas et le charbon en Inde. Shell et le pétrole au Nigeria. Anglo American et les mines en Colombie.

    Catégorie “Lobbying” (en français on dit pressions) : Total et le "gaz propre”. Avril et les agrocarburants. Chevron et le fracking (ça se dit “fracturation hydraulique “en français, les gars !).

    Les résultats seront annoncés le 3 décembre 2015, à la cérémonie de remise des Prix à Paris, et sur le web des Prix Pinocchio. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je propose que cette année, on décerne un prix spécial hors concours à François Hollande !

    Pour voter et récompenser les pires menteurs/pollueurs du prix d’infamie du Pinocchio de l’année, rendez vous sur le site des Prix Pinocchio du climat.