"/>
NPA Haute-Garonne
  • Arrêtez la persécution des femmes de ménage grecques en lutte !

    Notre collègue Vaso Gova, militante de la lutte exemplaire contre les licenciements des 595 femmes de ménage du Ministère des finances de Grèce qui dura près de 20 mois, de 2013 à la fin de 2014, va passer en jugement à Athènes le 13 mars 2017.

    Pourquoi ?
    Parce que l’officier de la police anti-émeute Tsokanaridis a déposé une plainte pour "résistance à l’autorité et insultes" alors qu’il arrêtait les femmes qui avaient réclamé pacifiquement d’être réembauchées. Les faits, les témoignages d’une douzaine de témoins oculaires et les photos prouvent bien le contraire.

    Le même policier est déjà accusé à son tour pour des blessures graves portées contre deux femmes de ménage Evangelia Alexakis et Vaso Gova le 10 juillet 2014 lors d’une manifestation pacifique au ministère des Finances

    Le procès est un défi pour l’ensemble du mouvement syndical et du mouvement des femmes. C’est un défi, car il cherche à travers des mensonges évidents de la police anti-émeute de pénaliser cette lutte héroïque des femmes de ménage du ministère des Finances après leur victoire et leur réembauche en 2015.

    Cette lutte emblématique dans la Grèce dévastée par l’austérité et les mémoranda en raison des politiques imposées par la troïka et les gouvernements grecs a été un exemple au niveau international pour les luttes ouvrières pour l’emploi et la dignité. Il est évident que cette lutte est un anathème pour les autorités de l’État parce que :

    • Il est prouvé que les travailleurs/lleuses peuvent se battre et gagner quand ils ont la solidarité des gens à leurs côtés.

    • Elle a humilié la troïka de l’UE/BCE/FMI et les gouvernements qui la servent servilement. Elle a prouvé qu’il était possible de vaincre.

    • Elle a arrêté la privatisation du secteur de la propreté au ministère des Finances.

    • Elle est encore aujourd’hui une source d’inspiration pour toutes les luttes ouvrières.

    Les revendications des femmes de ménage qui luttent pour la dignité, contre l’expropriation de nos vies sont plus actuelles que jamais. Les politiques d’austérité des précédents gouvernements de coalition de la Nouvelle Démocratie et du PASOK ou celles actuellement mises en œuvre par le gouvernement SYRIZA/ANEL sont dirigées contre tous les droits des travailleurs/lleuses, des jeunes et des retraités/ees.

    La barbarie sera vaincue.
    Nous appelons les travailleurs/lleuses et les chômeurs’euses, tous les syndicats du monde du travail, les espaces auto-organisés, les mouvements de femmes et les organisations politiques de gauche, à soutenir notre initiative et à nous envoyer au plus vite des messages de solidarité avant le lundi 13 mars prochain pour les rendre publics devant les tribunaux et la société grecque.

    Nos revendications sont :
    - Arrêter la persécution de notre collègue Vaso Gova !
    - Arrêter la répression de l’État contre les femmes de ménage en difficulté.
    - Nous demandons la punition de l’officier de la police anti-émeute qui a blessé Evangelia Alexakis et Vaso Gova.
    - Abolir les forces spéciales de répression de l’Etat


    Initiative pour la défense des femmes de ménage

    Envoyez vos messages a dikaiosi.katharistrion@gmail.com
    http://dikaiosikatharistrion.blogspot.gr/